mardi 22 décembre 2009

Samuel Beckett

Samuel BeckettC'est absurde, mais l'aérodynamisme du visage me rappelle la R12 Gordini que Sam, rêvant sans doute d'un dragster, avait suréquipée et dont il a fini par se lasser car, en définitive, Sam hait le becquet. C'est absurde, dis-je.
En attendant le gros dos des visiteurs affligés, merci de penser à éteindre la lumière en sortant (Oh, l'abat-jour !).

Il y a vingt ans tout juste que la fin de sa partie a sonné, tandis que le théâtre du quotidien joue les prolongations des hypocrisies et de l'innommable au mépris du public. Bien qu'il considéra comme une catastrophe le Prix Nobel qui lui fut décerné, je ne peux m'empêcher d'y lire noble. Noblesse dans son œuvre, autant que sur son visage au regard de loup.

Samuel Beckett - Stylo bille sur papier, couleur et réhauts numériques
Samuel Beckett - Ballpoint pen on paper, digital color and highlights

21 commentaires:

Cali a dit…

WoW (again !) !

Guillaume Néel a dit…

Too fast, too furious, ce tuning facial où à défaut de becquet, on retrouve les aero-freins latéraux et les flammes dans la chevelure.

En tout cas merci à toi de remédier à mon inculture de cette si magistrale manière, car si j'en connaissais le nom, je ne connaissais pas le fond.

Clair de Plume a dit…

C'est bien lui ! Il a vraiment l'air du sauvage qu'il était. Les portraits de lui sont rares : il détestait être pris en photo.

Francky a dit…

Que dire ? Les superlatifs me manquent, je ne comprends pas ! comment peut on arriver à une telle maîtrise, la main peut s'exercer, travailler et travailler encore mais l'œil, comment fais-tu pour avoir un regard aussi juste ? Bravo Maître.

BODARD a dit…

Je viens de cliquer sur ton dessin pour l'agrandir. Et BING j'ai vu Beckett re-naître 20 ANS JOUR POUR JOUR après sa disparition, quel clin d'oeil, quel hommage tout en discrétion, tout en finesse, un ACTE SANS PAROLES, en somme. L'IMAGE que tu donnes de la caricature est un honneur pour nous tous. Bravo donc, et merci Thierry, une fois de plus

FreZ a dit…

Non seulement il le haïssait, mais il le huait également...

Il avait une tronche pas croyable, où la noblesse (effectivement) se lisait dans les traces du burin, les traits du sculpteur.

Toujours aussi beau.

theb a dit…

Ce portrait est sans doute le plus beau que tu aies fait (en tout cas pour moi). La composition, la lumière, l'intensité... superbe !

Chantal a dit…

Le regard est étonnant,vraiment bien rendu,très réussi!!

Saturnas a dit…

Je ne connaissais que de nom, heureux de voir enfin ses oreilles de lutin et son front fuselé.

Christophe Caux a dit…

Que dire sinon Magnifique !
superbe réussite graphique
de mieux en mieux
bravo, génial j'adore !

Thierry a dit…

Cali > Thanks (again aussi !) !

Guillaume > Cette histoire d'automobile pour évoquer Beckett était une cascade pour le moins hasardeuse. Je crains d'avoir un peu rayé la carrosserie.

Clair de Plume > Heureusement, quelques portraits de très bonne qualité et de grande taille sont disponibles, ce qui a bien facilité le travail.

Francky > L'oeil, justement, n'est plus aussi précis et sûr qu'il y a quelques années. Cela produit certains défauts dont j'apprends à me servir.

Bodard > Toi-même est de bonne Compagnie si j'en juge la brochette de références servie dans ton commentaire, et ta volonté d'insufler ce supplément d'âme dans tes caricatures pour ne Pas qu'elles soient de simples Têtes-mortes. Le contraire, cher Christophe, serait une Catastrophe.

FreZ > J'ignore de quel cuir il était fait mais, bon sang, il avait de l'allure.

Theb, Chantal, Christophe > Merci beaucoup ! La qualité de l'image de départ y est pour beaucoup.

Saturnas > Outre son œuvre littéraire et théâtrale, Beckett est physiquement fascinant à étudier.

Lunaba a dit…

l'humain dans sa plus palpitante envergure, celle de la chair qui bat... tout comme Hardold Pinter, des empêcheurs de tourner en rond ^^

*douces et gourmandes fêtes* à toi croqueur de binette talentueux, à la mine subtile :)

Vincenzo a dit…

Absolutely phenomenal work Thierry...what a gift it's been to discover it!!!

All the best!!!

Grand a dit…

E-pous-tou-fflant!!!
Je pensais naïvement qu'il y aurait une certaine limite dans ta qualité, ta méthode et ta précision d'exécution, bin force est de constater que non... et tant mieux parce que c'est un vrai régal pour les mirettes, merci Thierry pour ces cadeaux visuels.

Achdé a dit…

une autre merveille (ça devient lassant…). Jolie mise en évidence du petit côté Boris Karlof de celui qui attendit Godo un peu trop longtemps. Formidable technique. Vous voyez: vous êtes un maître et ce n'est pas l'outil qui fait le dessin. Mon plus grand respect à votre talent.

Denis a dit…

Je suis à cours d'arguments pour dire à quel point je trouve ça superbe...
Tout est réussi, le regard, l'expression, les volumes, jusqu'au réalisme des cheveux gominés...

Maëster a dit…

Belle quête d'humanité dans ces traits qui font nos beaux jours. Merci de nous donner ainsi la becquée de ton talent, cela nous nourrit et nous enchante.

Sophie Malcor a dit…

"Sam hait le becquet" : un peu tiré par les cheveux mais j'apprécie, Sir Thierry.

Au fait : au vu de l'actualité, à quand une carricature de Winston Churchill ? Il parait que le premier tome de ses mémoires de guerre est excellent !

Amicalement

Dominic Philibert a dit…

Tu es incroyable!
J'adore!

Nadège a dit…

C'est un travail remarquable, bravo !

guillaume a dit…

incroyable ce coup de crayon au bic qui revele un dessin d'enfer, merci pour la visite!