mercredi 10 février 2010

Léon Tolstoï (part. II)

Un petit concentré de pas à pas à la sauce slave, avec des morceaux d'images qui bougent dedans, on appelle ça un mekinghov.


Cela me fait penser qu'en décidant de lever ce voile (c'est à la mode), je livre aussi une partie intime de mon anatomie à tous les regards. Pire, je l'agite sans vergogne. Les visiteuses indulgentes ne s'en plaindront peut-être pas, tandis que les visiteurs attentifs ne manqueront pas d'en profiter pour comparer l'instrument au leur (il s'agit là d'un Pilot Fine). En tout cas, n'en déplaise aux curieux, ma main droite a maintenant un visage.

Remerciements chaleureux à Olivier Hanriot qui m'a très aimablement autorisé à utiliser une de ses musiques pour illustrer ces images. La compression du son ne faisant pas le meilleur honneur qui soit à son talent, je vous invite à visiter SON SITE où vous pourrez l'apprécier dans de meilleures conditions, et y découvrir d'autres perles.
 

Léon Tolstoï, une caricature au stylo bille sur Vimeo.
Leo Tolstoy, a ballpoint pen experience on Vimeo.

34 commentaires:

FreZ a dit…

:)
Ca ne lève qu'une partie du mystère. Car il n'en demeure pas moins que l'on voit s'agiter une baguette magique (Pilot Fine ou pas) et qu'il en ressort des détails d'une finesse remarquable, des traits extrêmement subtils... Tu nous as montré ta baguette en action, mais la magie n'en est pas déflorée.

Guillaume Néel a dit…

C'est vraiment intéressant et bluffant. On voit réellement ton exceptionnelle maîtrise technique (et je pondère vraiment mes mots).

Personnellement, j'utilise la plupart du temps le Reynolds fine carbure et quelques fois le Bic fine. Le Pilot fine débite tellement d'encre que je fais trop de pâtés avec (je n'ai pas cette patience de l'essuyer régulièrement).
Avec une vidéo tel que celle-ci tu devrais te faire sponsorisé par Pilote. Un mécénat de leur part serait de bon aloi pour l'art au stylo bille.

Au plaisir d'en reprendre plein les mirettes sur ton prochain post.

Chantal a dit…

On dirait que tu as Parkinson!! ;-)
Non,en fait je suis épatée!!!!

Stéphanie a dit…

Je note une incursion de la main gauche ! :p
Et avec tout ça on n’a pas encore vu tes jolis poignets.
Thierry t’ai-je déjà dit toute mon admiration... ah oui... je m’en souviens très bien et tu m’as répondu "Naaan, mais ça c’est facile à faire, tu sais !".
A quand un thé ?

BODARD a dit…

Maintenant, je suis bien obligé d'y croire ! Ta vidéo est un document exceptionnel et je te remercie de l'avoir réalisée (j'ai seulement un peu mal au cou d'avoir tourné la tête...). A bientôt, et avec toute mon admiration, Ch. Bodard.

Julieta a dit…

Ouahou, c'est impressionnant. La patience que ça nécessite (la barbe notamment, pour avoir un contour précis de chaque touffe de poils), il y aurait de quoi frôler la crise de nerf... Là c'est résumé en 3 minutes mais en réalité tu as passé combien de temps sur ce portrait?

Jean-Marc Borot a dit…

un seul mot : sensationnel
(l'idée de la musique, aussi, pour coller à la vitesse accélérée de l'image, ça fonctionne bien)

Si, un deuxième mot : impressionnant.

Denis a dit…

Ah c'était donc ça... c'est le stylo "Pilot Fine" qui fait tout en fait ;-)
Non, plus sérieusement, je suis toujours aussi impressionné par la finesse du rendu, la vidéo ne me permet pas de mieux comprendre ta technique mais elle a l'avantage de prouver que tout est bien fait "à la main" et non à l'ordinateur.
Bravo donc.

Achdé a dit…

ben voilà, une fois de plus une preuve que le talent n'est pas une histoire de matèriel. Mieux que toshop, votre main et un bic. Je viens de me taper mon vieux Charles (Dacosta), puis vous, je peux aller me coucher ! Au fait, on voit votre patience à l'état de votre styla: pas machouillé !!

Achdé a dit…

stylo, pas styla ! maudit clavier !

Grand a dit…

Captivant et hallucinant!
...ça me rappel une émission à la téloche qui s'appelait "Mes mains ont la paroles" qui commençait toujours par: "Regardez, regardez mes mains. Elles vont vous raconter une histoire". Et bien là, c'est la plus bath histoire que des paluches me racontent mon ami!!!
Ces 3mn37s sont fascinantes! Je me joint aux applaudissements final et à la phrase concluante: "Il n'est jamais trop tard pour bien faire".
Merci pour la leçon, Thierry et encore bravo maestro!

Dominic Philibert a dit…

T'es une brute!
Merci de partager ton talent!

Francky a dit…

Bon, la prose, Ok... le dessin, OK... les caricatures, pfff et maintenant la réalisation de court métrages, Ne me dites pas que vous êtes, aussi, bon en sport !
Trève de plaisanteries, 3,38mn de pur bonheur, merci à vous de prendre le temps de partager votre talent.

Charles DA COSTA a dit…

Fantastique !!!
Tu croise le trait avec le papier d'une façon prodigieuse,on a presque l'impression que tu le tanne,et au final c'est toi le vainqueur!

Merci thierry pour ces petites minutes de pur bonheur !

Jeff a dit…

La musique exceptée, c'est du bonheur. Quel brio !

ioo a dit…

Merci de cette démonstration. Je ne voyais pas comment on pouvais obtenir de tel rendu avec un stylo bille ( je n'ai vu de tel résultat nul part ailleurs) maintenant, j'ai vu. Je ne comprend pas mais, je vois. C'est de la gravure sur papier... Ca donne envie de griffonner tout ça.

Thierry a dit…

FreZ > On voit peut-être un peu mieux le rapport d'échelle qui existe entre la main et le dessin, alors qu'on ne le perçoit pas nécessairement une fois l'image postée (ce que je ne considère pas comme une performance pour autant). Le niveau de détails ou de finesse est, très sincèrement, une notion à laquelle je ne prête pas consciemment attention.

Guillaume > Le débit d'encre est très souvent lié aussi à la chaleur de la main, et donc au phénomène physique qu'elle produit sur l'encre. Par exemple, je n'ai pas pu constater de différence notoire entre un Bic et un Pilot : je fais autant de taches avec l'un qu'avec l'autre. C'est pourquoi, j'ai toujours un vieux chiffon à portée de de main sur lequel j'essuie le stylo d'un geste simple. Il suffit juste d'ôter la goutte d'encre qui se forme sur la bille entre deux manipulations. C'est moins une question de patience que de réflexe, car le geste ne prend pas plus d'une seconde.
Néanmoins, je compte essayer d'autres stylos.

Chantal > La fébrilité qui se dégage de la vidéo m'a bien amusé aussi. Un côté burlesque des Histoires sans paroles de mon enfance... Cela dit, la même vidéo diffusée dans toute sa durée réelle aurait sans doute été pénible à regarder.

Stéphanie > Faire des hachures au stylo sur le papier et en dégager des nuances est effectivement très simple. C'est d'ailleurs en grande partie ce que montre la vidéo. Quant à réussir une caricature, ou tout autre dessin, n'est pas une affaire de procédé, de technique ou de performance. C'est du moins cette idée là qui m'intéresse et après laquelle je cours.

Bodard > Le cadrage ne pouvait donc guère être meilleur que celui-ci. L'un des trois pieds supportant l'appareil passait au-dessus de mon épaule gauche, et j'avais l'objectif contre la tempe.

Julieta > Difficile d'estimer le temps passé à ce dessin, puisque je ne consacre que mes loisirs (et pas la totalité de mes loisirs non plus) à cette occupation. Or, parler de temps, reviendrait à ne se limiter qu'à l'aspect technique, comme on le ferait d'une simple réparation automobile, par exemple. En mettant toutes les séances de dessin bout à bout, ce Tolstoï a peut-être nécessité une grosse journée de travail... Mais, je le répète, cela ne signifie pas grand chose, les difficultés et les écueils n'étant jamais là où on les attend forcément, surtout en matière de caricature.

Jean-Marc Borot > Il se trouve que j'ai eu cette musique en tête durant une partie du dessin, mais dans sa version chaplinesque (on l'entend dans une scène très drôle du film Le Dictateur). Au moment du montage, et du fait qu'il était nécessaire d'accélérer les images, cette musique m'est revenue à l'esprit. Mais comme sa version classique ne convenait pas, j'ai cherché une version plus rock. C'est ainsi que, de mots clés en liens, je suis arrivé jusqu'à l'adaptation et l'interpétation qu'Olivier Hanriot en a fait.

Cali a dit…

magnifique, splendide (:

Thierry a dit…

Denis > Le stylo ne fait pas tout car, en raison de mon Parkinson (voir le commentaire de Chantal), c'est une main secourable qui déplace habilement le carnet sous la main pour que tous ces tremblements ressemblent finalement à quelque chose. Héhéhé !

Achdé > Non, non, de grâce ne vous couchez pas ! Déjà que Maëster l'a fait cette semaine (pour d'autres raisons, certes très légitimes). Voulez-vous que je lui demande de vous envoyer son Marx ?

Grand > L'extrait sonore qui suit la musique provient d'un film russe (Anna Karenina d'Alexander Zarkhi, cité au générique) où les protagonistes quittent une représentation théâtrale. Ils s'expriment en russe mais glissent de temps en temps dans la conversation quelques répliques en français, langue très prisée à l'époque dans les milieux nobles et bourgeois.

Dominic > Merci, cher ami !

Francky > En quoi ?... En sport ? C'est vrai que l'index et le pouce de ma main droite sont assez développés.

Charles > Dans certains plans de la vidéo, on peut remarquer que le papier du carnet est bon marché : ni très épais, ni de très bonne qualité. Il a donc tendance à lustrer très vite lorsque les noirs deviennent profonds.
A quand une vidéo sur une de tes peintures (et puis une autre sur un dessin au crayon) ?

Jeff > Merci. Outre qu'Olivier Hanriot interprète brillamment la Danse hongroise N°5 de Brahms à la guitare, talent qui n'est pas donné à tout le monde, le choix de cette musique est pleinement assumé, pour les raisons expliquées un peu plus haut.

ioo > Il faut caresser le papier. S'il n'est pas ingrat, il le rendra bien.

charlieM a dit…

Je crois que de voir la video rend ton travail encore plus magique...en fait.:D
Je vois le dessin apparaitre sur la feuille sous tes doigts agiles pourtant, mais je sais pas... c'est magique.:)

DELOIRE a dit…

Superbe, bravo Thierry

olivier a dit…

chapeau bas !

Awesome ! :)

Thierry a dit…

Cali > On est tout de même là fort loin de la qualité de ton clip.

CharlieM > Le montage a toujours quelque chose de magique. En réalité, c'est long, très long...

Deloire, Olivier > Merci !

Guillaume Néel a dit…

Je trouve personnellement, qu'il y a une net différence entre bic, reynolds et pilot. La fluidité des encres n'est pas identique. Si l'écart est sensible, comme tu le préciser à juste titre entre bic et pilote, la différence est flagrante chez reynolds. D'ailleurs, la profondeur du noir, n'est pas la même chez chacun d'eux. Plus ils sont fluident, plus le noir est dense. Du coup, avec pilote, j'ai beau l'essuyer avant de réaliser chaque partie, dans mes tramages léger, j'ai toujours un moment où je ne m'y attend pas et où il coule d'un coup.

Sinon, comme tu ne montre pas ton visage, pour passer du côté des croqueurs croqués, j'ai fait avec ce que j'avais ici : http://neelguillaumeleviking.blogspot.com/

Larkéo a dit…

Un dessin et un film...au poil !

theb a dit…

Merci Thierry. Comme on a pu te le dire, t'es une brute ! Merci pour ce partage de qualité.

emmanuelle a dit…

C'est... magique!
mais , je connais votre secret: votre stylo est ensorcelé!!
ou alors , vous êtes un magicien.

Saturnas a dit…

J'arrive après tout le monde mais ça fait un bail que je ne suis pas venu et... j'ai pris une claque ! Je ne savais pas qu'on pouvait faire de si belles choses avec un stylo, je suis bluffé !

Anonyme a dit…

Trés costaud.. félicitations !!

nico a dit…

C'est juste hallucinant !! Déjà à la base vos caricatures sont très réussies, mais là avec votre traitement au stylo à bille, je suis juste bluffé ! Dans ma lointaine jeunesse je faisais aussi du dessin au stylo bille, mais jamais je n'ai atteint un tel niveau de maitrise, et de loin ....
Je suis vraiment admiratif de votre travail, peut être qu'un jour un livre regroupera vos meilleurs travaux, si cela devait arriver, cet ouvrage figurera assurément dans ma bibliothèque :)

Jáider Rosado a dit…

Sua maestria com a caneta é impressionante, mas não resume a técnica, há também uma força nos seus caricaturados que posso resumir em : "Bravo".
Parabéns!

daullé a dit…

Très réussi : le stylo habille un super travail initial au crayon.

Wlamir (WROD) a dit…

Mr. Coquelet,
I don't have words to express my feeling about your art...Congratulations !!!
I love your style...You are a reference for any artist...

Alomphega (Guy Capra) a dit…

Que rajouter à tous ces compliments bien justement dithyrambiques pour témoigner d'un émerveillement si évidemment évident ?

Ah si, une question au maître : est-ce ce travail par dessus le crayonné - que vous réalisez ici au stylo à bille de formidable manière - qu'on appelle "l'encrage" ?