dimanche 19 décembre 2010

Édith Piaf

Édith PiafElle disait souvent à René : « Maintenant, dès que je lève le petit doigt, une foule de gens se presse pour prendre soin de moi, cherchant ce qui me ferait le plus plaisir ». Puis, songeuse, elle ajoutait : « Avant, il fallait que je trime, aujourd'hui tout m'est fait, tout, René », la tête légèrement inclinée.

Édith Piaf - Stylo bille sur papier, retouche numérique
Édith Piaf - Ballpoint pen on paper, digital retouching


Voir aussi la version de haute volée (d'oiseau) de Maëster, et l'émouvante version de Gruet.

14 commentaires:

charlieM a dit…

Magnifique.

BODARD a dit…

Un judicieux choix de photo en contre-plongée qui magnifie la chanteuse. Tu a réussi, malgré cette difficulté supplémentaire à atteindre une ressemblance parfaite et inédite : cette dentition et ce sourire si particuliers, ce léger strabisme et ce regard profond... J'aime particulièrement l'ombre sur l'arête discrète du nez. Piaf par Coquelet : décidément, ce dessinateur à la plume légère est un drôle d'oiseau.

galien a dit…

Encore un angle de vue pas spécialement évident et pourtant réussi avec un sacré brio.
Ce dessin n'est pas sans rappeler la qualité des photos noir & blanc, malheureusement tombé en désuétude.
Dessin très touchant.

FreZ a dit…

Môme à neige à moitié soi... :)

Cui cui, la grande.

Maëster a dit…

Là où je cherche, tu trouves, là où je tâtonne, tu cartonnes, faisant pâlir dans ta lumineuse version la lueur tremblante de mon esquisse.
Ta Piaf mérite qu'on l'édite. Superbe.

Guillaume Néel a dit…

Et Piaf !! Dans le mille !!
Outre ta technique qui comme tu le sais, au même point que tes performances de déformation, me conquiert à chaque fois, je dois dire que je ne suis pas insensible non plus au choix très particulier que tu fais de tes photos sources.
Tu nous livres du coup à chaque fois une composition très travaillée et dynamique, et des œuvres pleines de vie avec des angles de caricatures peu usitées.
Bravo !!

Grand a dit…

j'ajouterais aux précédents commentaires (auxquelles je me joins sans peine) que j'admire également cette "taille" pertinente du visage où s'harmonise ce regard et ce sourire si émouvant et touchant: vraiment superbe, Thierry!!

Chantal a dit…

Très beau!!!!!

Achde a dit…

votre style devient inimitable, singulier, parfait, tant ce piaf sort des sentiers battus. Pour moi avec ce ènième petit chef d'oeuvre, une star de la caricature vient de naître: Vous, mylord .

Francky a dit…

Quel regard, quel bouche, quel angle de vue (sans doute pas facile), le cadrage et la composition du blanc et du noir est ... pff... je ne trouve pas les mots. Non rien de rien, non je n'ai rien à dire sur cette superbe caricature.

Vincenzo a dit…

Phenomenal Piaf...kudos to your talent!!!

Thierry a dit…

CharlieM > Merci, cher Charlie.

Bodard > Cette photo d'Édith Piaf jeune m'a beaucoup plu, surtout pour son sourire. Mais le regard du dessin, justement, ne me convient pas encore.

Galien > La photo dont je me suis servi est très belle, en effet. En réalité, la ressemblance est un handicap bien plus grand pour moi que la contre-plongée.

FreZ > Bravo pour ce calembour météo-contrepétrique qui, rétrospectivement, n'est pas très éloigné de ce que je pense de ce dessin. Non qu'Édith Piaf fut une demi-portion mais, le regard n'y étant pas vraiment, on peut dire en effet que ce n'est pas tout à fait elle.

Maëster > Ta version m'a scotché à l'écran, car tu as réussi à faire du visage un peu plus âgé et souriant de Piaf, un dessin d'une sensibilité, d'une douceur et d'une délicatesse inégalables, car il parvient à exprimer ce qu'il ne montre pas (la fragilité de la dame) dans un équilibre parfait, excluant tout effet appuyé. Ton compliment me touche, mais ton dessin est une leçon magistrale de plus.

Guillaume > J'accorde autant d'importance à la qualité technique des photos choisies pour modèle (lumières, contrastes...), qu'à ce qu'elles expriment. Le choix du visage souriant d'Édith Piaf m'est apparu intéressant car beaucoup de ceux qui l'ont bien connue (dont Charles Aznavour), affirment qu'elle était d'un naturel volontiers rieur.

Grand > La taille dont tu parles, pratiquée à grands coups de serpe dans mon dessin, n'a pourtant rien à voir avec le gabarit plutôt chétif de la dame. Merci, cher Denis.

Chantal > Je suis ravi que ça te plaise. Merci.

Achdé > Je ne suis pas insensible à votre compliment, et au généreux encouragement qu'il représente, mais l'impression de bricoler reste encore (heureusement) la plus forte.

Francky > Il faut reconnaître que c'est un sentiment réciproque qui s'empare bien souvent de moi en visitant ton blog.

Vincenzo > Thank you very much, dear Vincenzo, and nice to see you again around here.

Lunaba a dit…

l'âme crayonnée :)
vivante, touchante, troublante, vibrante la môme piaf :)

lufreesz a dit…

C`est parfait!