vendredi 16 septembre 2011

Lauren Bacall

Lauren Bacall- You know, you don't have to act with me, Steve. You don't have to say anything, and you don't have to do anything. Not a thing. Or, maybe just whistle. You know how to whistle, don't you Steve ? You just put your lips together and... blow ».*
Voir ici.

Lauren Bacall - Stylo-bille sur papier, couleurs numériques
Lauren Bacall - Ballpoint pen on paper, digital colors


(*) - Vous savez, il est inutile de jouer un rôle avec moi, Steve. Vous n'avez rien à dire, vous n'avez rien à faire. Rien. Ou siffler, peut-être. Vous savez siffler, n'est-ce pas Steve ? Vous pincez vos lèvres et... soufflez ».

16 commentaires:

AMBre a dit…

Admiration muette et figée !
Bises, cher Thierry.

cali rezo a dit…

quelle classe, quelle élégance...

Thierry a dit…

AMBre > Devant elle (l'originale, pas le dessin), les mots sont inutiles. Tout est dans... le Regard.

Cali > La Femme modèle, en quelque sorte.

galien a dit…

Un dessin sur la même longueur d'onde que le modèle : de toute beauté !
Quel regard... je fonds sur ma chaise...

FreZ a dit…

Anybody got a match ?

Ce film est culte pour moi. La rencontre des deux monstres sacrés que sont Bogart et Bacall, et ces scènes du "Anybody got a match ?", première rencontre, du "Or maybe just whistle" après le premier baiser sont juste "whow !...", à couper le souffle. Et Cali a raison de parler de classe.

Allez, tiens, je prends ce dessin comme un cadeau personnel... :)

Lydie a dit…

Wow, j'arrive tout droit de chez Ambre pour découvrir tes caricatures. Une utilisation du stylo tout en finesse, magnifique, je suis scotchée devant mon écran.

theb a dit…

Bon sang tu dégaines plus vite que ton ombre ! Force est de reconnaître que j'ai le "commentaire" plutôt tardif (faute en l’occurrence à un weekend consacré au storyboard) mais je n'ai pas même le temps de laisser un mot sur le Johnny brillamment réalisé que tu nous sers une de ces donzelles... de quoi m’écœurer d'autant que mon board actuel m'oblige à en dessiner tout une pelletée et que ce n'est pas mon fort. Toi en revanche tu as des leçons à donner !

Guillaume Néel a dit…

Comme toujours tu es redoutable d'efficacité. Lumière, disproportion, posture. Je sais que tu travailles d'après photos, (sinon que de beaux mondes passeraient chez toi), mais tu les ré-interprètes admirablement, avec un coup de pattes que toi seul possède.
Bravo mon Ami.

Thierry a dit…

Galien > C'est un visage que j'aimerais bien redessiner dans quelques temps en m'y attardant un peu plus et corriger ce qui ne me convient pas encore.

FreZ > Quand on pense que Lauren Bacall n'avait que dix-neuf ans au moment du tournage de To Have and Have Not (Le Port de l'angoisse), ça calme. Quel aplomb dans son jeu, sa voix et son regard. Quelle pépée (bigre, quel argot !).

Lydie > Merci, et bienvenue.

Theb > Pas de leçon à donner ici (ni ailleurs) puisque j'en reçois régulièrement de la part des auteurs dont je suis le travail.

Guillaume > J'essaie, autant que possible, de travailler l'exagération plus que la disproportion dans la mesure où j'espère parvenir (un jour) à établir un rapport harmonieux entre les volumes caricaturés.

BOD' a dit…

Il y a ce visage, bien sûr. Et puis ce regard. Il y a ta qualité graphique, toujours. Mais il y a aussi cette fois-ci les mains. Ma-gni-fi-ques. Ces mains qui trés souvent sont oubliées par les caricaturistes. La proportion mains-corps-visage est parfaite. La main droite qui pend et ce poignet posé sur le dossier me fascinent. Tout comme m'ont fasciné les mains de Claude Brasseur fumant une cigarette dessiné par Mulatier dans un des albums des Grandes Gueules. C'est une belle leçon : combien je te doigts ?

Luciano Caricartoons a dit…

muito bo,parabens...........

Chantal a dit…

Elle est très réussie!!!!

francky a dit…

L'aur en tes doigts est tel qu'il n'y a rien de bancal dans cette caricature. Bravo (comme d'hab)

lapostrofache a dit…

Wow !
très impressionant ce blog, et surtout très sensible je trouve !
étonnamment, il regne une profonde tendresse dans le traitement reservé a ces célébrités.
J'essaye pour ma part de commencer dans le milieu, je garde cette adresse précieusement en cas de panne de motivation !.
Merci pour le partage !

Perrotta a dit…

Very nice!

Thierry a dit…

Bod' > C'est sans doute à cause de la pose, justement, que j'ai choisi cette photo car, pour ce qui est du visage, tant d'autres auraient fait l'affaire. C'est à croire, d'ailleurs, que le fameux regard par en dessous de Lauren Bacall était une condition contractuelle de prises de vues tant les photos se ressemblent.
Merci de ton commentaire, cher Christophe.
Tu ne me doigt rien. Je me ferai même plaisir de t'offrir un café (un thé, une bière...) dès deux mains si tu veux.

Luciano Caricartoons > Obrigado.

Chantal > Merci beaucoup !

Francky > Même bancale, on f'rait beau r'gard quand même.

Lapostrofache > C'est sans doute la raison pour laquelle je préfère ne dessiner que les personnalités que j'apprécie et/ou qui m'inspirent respect et admiration. Vos débuts sont prometteurs.

Perrota > Thanks!