samedi 30 juin 2012

Steve McQueen

Steve McQueen
Ce n'est pas l'essai (de mercenaire) du siècle, surtout après ça, mais c'est une piste.

Steve McQueen - Crayon sur papier
Steve McQueen - Pencil on paper

12 commentaires:

Tony Lewis a dit…

I love the expression he is a wonderful subject to draw .

♥AMBre a dit…

Je te souhaite une bonne fête à ma manière sur mon blog et te félicite sincèrement ici.

Grand a dit…

Balèze.

francky a dit…

Wahou !! Superbe.

BOD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
BOD a dit…

Triple bravo, cher Thierry. Je dis et redis que tes études et recherches ont une vie et une vibration exceptionnelles. On sent que tu connais et que tu aimes tes modèles. Merci, c'est la caricature que j'aime.

PS : j'avais aussi oublier (ah! ce temps qui fuit !) de te remercier pour ton index, atout majeur de ton blog qui me pousse toujours à aller chercher plus loin. Ne pas annulaire s'il te plaît.

BOD a dit…

Oups, j'ai même oublié de mettre le verbe "oublier" au participe passé... Je te prie de m'excusé...

galien a dit…

Pas de quoi rougir quand même : ces approches sont tout de même superbes !

guillaume néel a dit…

Ça promet du lourd ici aussi…
la petite évolution du visage au fil du temps entre au nom de la loi et l'affaire thomas crown est trés intéressante.

Msei BD a dit…

Top ces esquisses.

Chantal a dit…

J'aime surtout le dernier,la bouche et le regard sont particulièrement bien rendus,c'est vraiment excellent!!!

Thierry a dit…

Tony > I agree with you about the fact that McQueen is a wonderful subject to draw. But, for me, he is far from being the easiest one.

AMBre > Merci beaucoup (avec beaucoup de retard) !

Grand > Il y aurait encore beaucoup à faire sur ce visage. Ici, on dirait qu'il ressemble encore à Tom, son frère (car le frère Tom a ce crâne aussi).

Francky > Merci. Plus je le dessine, et plus je comprends pourquoi Mulatier, Da Costa et Maëster en ont fait un sujet d'étude récurrent. Il y a vraiment quelque chose de fascinant dans ce visage.

Bod > Aimer les modèles qu'on dessine est une chose, les connaître en est une autre. D'ailleurs, c'est sans doute parce que je ne les connais pas que je me livre à ce genre d'exploration.

Galien > Merci, Galien, mais cette proximité de représentation m'a tout de même troublé, en plus de l'expression que Maëster a su donner à sa magnifique version.

Guillaume > Cette série de croquis ne visait pas particulièrement à suivre l'évolution du visage de McQueen au gré du temps, mais plutôt à en comprendre les volumes sous différents angles de vue.

Msei BD > Merci bien.

Chantal > Il y a encore du travail à accomplir avant que j'obtienne le résultat espéré, mais je sais d'ores et déjà que c'est un visage que je dessinerai encore volontiers.