dimanche 22 mars 2009

La salle d'attente (1/3)

La salle d'attente (storyboard)Un storyboard est le découpage dessiné d’un film, plan par plan, et généralement accompagné d’indications techniques pour la préparation du tournage. L'intérêt de cet exercice est qu'il ne tient pas lieu d'étude artistique en soi, mais de document de travail avant tout, et ne doit pas être une interprétation personnelle d'un scénario, mais l'aboutissement graphique d'une étroite collaboration entre le réalisateur et son storyboarder. Le réalisateur fournit les indications nécessaires au storyboarder, que ce dernier retranscrit ensuite au moyen de dessins commentés, tout en respectant le déroulement linéaire du scénario.
Au mois de janvier 2005, le court métrage La salle d'attente d'Éric Sourice était projeté pour la première fois sur grand écran lors du Festival Premiers Plans d'Angers. Dans le catalogue du festival, on pouvait en lire ce résumé : Éric se trouve retenu par des personnages bizarres dans la salle d'attente d'un médecin qui ne vient jamais. Parviendra-t-il à s'enfuir ?

La salle d'attente (storyboard)Deux années de travail avaient ainsi été réduites à une vingtaine de mots dans le catalogue. Deux ans plus tôt, en effet, Éric m'avait proposé de réaliser le storyboard de La salle d'attente dont une première version aboutie du scénario était exploitable. Au cours de nos multiples réunions de préparation, j'ai pu mesurer à quel point ce projet lui tenait à coeur tant il lui consacrait d'énergie.

La salle d'attente (storyboard)Initialement, ce court devait être tourné en studio. Les éléments escamotables du décor auraient facilité les mouvements de la caméra et autorisé des cadrages particuliers. Comme, par exemple, de filmer de dos des personnages assis contre un mur. Mais l'idée d'un tournage en studio a dû être abandonnée au profit d'un décor naturel, très différent de celui que nous avions d'abord imaginé. L'écriture du scénario a dû être remaniée à son tour. Le format de pellicule a lui-même été négocié plusieurs fois avant qu'un tournage en 35mm soit confirmé. Tous ces aléas, survenus petit à petit durant la préparation du projet, ont eu leur part d'incidence réelle sur le storyboard que nous élaborions au fur et à mesure. Néanmoins, il fallait continuer d'avancer.

La salle d'attente (storyboard)Les quelques pages du storyboard présenté ici sont extraites de la première version conçue pour un décor de studio. Éric souhaitait une pièce exigüe, réduisant volontairement la distance entre les personnages. C'est également la version dont le dessin est le plus abouti, celle qu'il a utilisée pour rencontrer des producteurs, ainsi que les différentes instances locales et régionales susceptibles de contribuer au projet. L'intérêt du storyboard, dans ce cas, est de montrer un peu plus de choses que n'en décrit le scénario. Cette simulation sur papier permet donc facilement, pour n'importe qui, d'entrer dans l'univers du réalisateur et comprendre rapidement son projet.

La salle d'attente (storyboard)La physionomie des personnages a été une totale improvisation car, les comédiens n'ayant pas encore été choisis à cette étape du projet, il était impossible que je m'inspire des visages qui les incarneraient. Nous nous doutions seulement qu'ils seraient très différents de leur double de papier. Nous ne pensions pas si bien dire.

La salle d'attente (storyboard)A suivre...

"La salle d'attente" - Extrait du storyboard - Stylo bille et graphite sur papier, 21x29.7 cm
"The waiting room" - Storyboard - Ballpoint pen and graphite on paper, 8"26x11"7

6 commentaires:

Saturnas a dit…

Dans les bonus des films, on trouve parfois des storyboards (genre Blade Runner) mais très souvent, ils sont dessinés à la va-vite. Là on a une vraie bande dessinée ! C'est presque trop beau pour en faire un film !

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Superbe... c'est rare de trouver des story aussi aboutis... je saurais à qui m'adresse maintenant ;-)))

Anonyme a dit…

bonjour petit scarabé, c'est magnifique et vraiment je rêve à la jolie surprise que tu vas nous faire bientôt...Un grand besoin d'une jolie BD...Dépèches toi Thierry, tu as vraiment beaucoup de talents, ne laisses pas le temps qui manque nous en priver.
Valérie.

Stéphanie a dit…

Heuuu, ils n’ont pas l’air des plus sympathiques sur la dernière planche ! :)

larkeo a dit…

Presque plus besoin de voir le film !
On dirait tout à faitla salle d'attente minuscule de mon médecin, je ne pourrai plus m'empêcher de penser à cette histoire...
Même si les patients ne ressemblent pas non plus à ceux des dessins. En tous cas magnifique travail.

Thierry a dit…

Saturnas, Laurent > Comme je l'ai précisé dans ce billet, c'est la version la plus poussée du storyboard. La suite, dont je montrerai prochainement un extrait, est tout de même beaucoup plus sommaire.

Valérie > On verra, on verra...

Stéphanie > C'est le moins qu'on puisse dire...

Larkéo > Il faudra surtout veiller à ce que le médecin soit bien dans son cabinet. Une trop longue attente peut rendre les patients nerveux.