vendredi 10 avril 2009

Et si on créait une pochette d'album imaginaire ?

Distinguer l'un de l'autre - Pietro AldobrandiniIl s'agit encore d'un tag venant, cette fois, de Stéphanie. En voici la procédure :

  1. On va sur Wikipédia, on clique sur "Un article au hasard" et le premier article qui s'affiche donne le nom de l’artiste ou du groupe.
  2. On va sur la page des citations (Wikiquote, on clique sur "Page au hasard" et les derniers mots de la dernière citation de la page seront le titre de l’album.
  3. On va sur Flickr, on clique sur "Explorer" et la photo présentée sera la pochette de l’album.
C'est ainsi qu'à partir du nom d'un cardinal italien (si, si), de quelques mots extraits d'une citation de George Orwell, dans La ferme des animaux, et d'une photo de Sator Arepo, intitulée And the ship sails on, j'ai bricolé cette sorte de cadavre exquis visuel.
Le plus drôle maintenant, c'est que je ne peux m'empêcher d'imaginer ce que pourrait être la musique interprétée par son Éminence, au banjo ou à la clarinette, accompagnée par son groupe, les Rats Singers, dans un cabaret enfumé du port d'Istanbul.
Chauffe Pietro !

8 commentaires:

Saturnas a dit…

Après l'album de Jean-Paul II (si si, ça existe), pourquoi pas cette éminence ? Avec un banjo, le pied sur le bastingage et des trémolos dans la voix, toutes les bonnes sœurs tomberaient comme des mouches lors du "Hoooo Djésus, délivres-nous du mââlllle" !

Thierry a dit…

Saturnas > Héhéhé ! J'en profite d'ailleurs pour te rappeler que tu as également été tagué par Stéphanie sur ce coup-là.

Saturnas a dit…

Oui oui, je sais mais comme je suis un peu en vacances, je vais attendre que la pluie arrive et me cloitrer devant mon ordi. Patience, patience...

olivier a dit…

oh mais c'est marrant comme petit jeu ça :-)

Francky a dit…

L'idée est excellente, j'essayerais un de ces 4 lorsque j'aurais un peu de temps.

Saint Luc a dit…

Bonjour,

Histoire de rendre ton histoire plus incroyable encore (même si elle n'en a pas forcément besoin, elle est déjà bien dadaïste), ce cher Pietro Aldobrandini est le premier pistonné de l'histoire !

C'est à lui qu'on doit le mot népotisme, puisque à l’origine le mot vient du Pape Clément VIII (1536-1605), né Ippolito Aldobrandini.
Celui-ci avait nommé cardinal son neveu Pietro Aldobrandini, qui devint, du coup « cardinal neveu », « cardinal nepote » en italien. Comme le neveu profita abondamment de sa charge, le terme est passé à la postérité dans les langues latines (nepotismo, népotisme) pour signifier ce que nous savons : le fait de favoriser ses proches.
Chouette nom pour un groupe du coup, pistonné par les majors !!??

Thierry a dit…

Saint Luc > Woaw ! Merci pour toutes ces informations. Tu devrais les soumettre à Wikipédia car l'article consacré à Pietro Aldobrandini y est particulièrement succint.

Bertrand a dit…

"Sator Arepo", ça vient de là:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carr%C3%A9_magique_(lettres)#Le_carr.C3.A9_palindromique_SATOR