dimanche 28 juillet 2019

mercredi 10 juillet 2019

Mariano Otero

 
"Il faut absolument que tu le rencontres ; je suis sûre qu'il te plaira" m'avait-elle dit. Quelques semaines plus tard, il y a deux ans quasiment jour pour jour, cette amie commune m'avait présenté à Mariano Otero, artiste prolifique, amoureux des baigneuses girondes et du tango, qui avait conservé dans la voix le soleil de son Espagne natale. Il nous avait ouvert son atelier, à Rennes, puis nous avions passé la soirée dans un restaurant de la ville. Et, en effet, Mariano était un homme chaleureux, ouvert, cultivé et volontiers rieur. J'ai revu Mariano deux fois depuis ce jour-là. On a parlé de tout et de son œuvre (dans sa jeunesse, il fut aussi un affichiste militant). J'ai appris sa disparition, hier. Je l'aimais bien.
Merci, Valérie, d'avoir permis cette rencontre magnifique.
Mes pensées vont à lui, à sa famille et à ses nombreux amis.
  • Un reportage de France 3 Bretagne consacré à Mariano Otero est visible ICI.
  • Un autre reportage de France 3 Bretagne annonçant le décès de l'artiste, ICI.
  • La bande-annonce du film documentaire L'Art de l'autre, (réal. : Antoine Tracou - 2017), consacré à la relation d'amitié entre Mariano Otero et le peintre Jean-Pierre Le Bozec, est visible .
  • L'interview d'Antoine Tracou sur le tournage de L'Art de l'autre est visible ICI.

samedi 29 juin 2019

Lino Ventura

Lino Ventura

«Patricia, mon petit... Je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L’homme de la Pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m’oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu !»

(Les tontons flingueurs - Réal. : Georges Lautner - 1963)

Lino Ventura - Croquis numérique
Lino Ventura - Digital sketch

mardi 4 juin 2019

Michel Serres

Michel Serres

«Aujourd'hui, on prend un parapluie parce que la télé a dit qu'il allait pleuvoir. Autrefois, on aurait regardé le ciel.» (Michel Serres)

«Si vous avez du pain, et si moi j'ai un euro, si je vous achète le pain, j'aurai le pain et vous aurez l'euro et vous voyez dans cet échange un équilibre, c'est-à-dire : A a un euro, B a un pain. Et dans l'autre cas B a le pain et A a l'euro. Donc, c'est un équilibre parfait. Mais, si vous avez un sonnet de Verlaine, ou le théorème de Pythagore, et que moi je n'ai rien, et si vous me les enseignez, à la fin de cet échange-là, j'aurai le sonnet et le théorème, mais vous les aurez gardés. Dans le premier cas, il y a un équilibre, c'est la marchandise, dans le second il y a un accroissement, c'est la culture.»
(Michel Serres - Entretien dans le journal Libération - 28 avril 2009)

Michel Serres - Étude numérique sur croquis traditionnel
Michel Serres - Digital study on traditional sketch

vendredi 31 mai 2019

Maria Schneider

Maria Schneider

« Mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche » affirmait-elle crânement. Avait-elle à ce point besoin de s'en convaincre ?

Maria Schneider - Stylo-bille sur papier et gris numériques additionnels
Maria Schneider - Ballpoint pen on paper and digital additional greys

mercredi 22 mai 2019

Anémone

Anémone

Une étymologie populaire voudrait qu'anémone signifie fille du vent à cause de la légèreté de ses graines. Quoi qu'il en soit, il en est dont on fait des bouquets, et d'autres, sauvages, qu'on préfère voir fleurir au bord des grands chemins.

Anémone - Étude numérique
Anémone - Digital study

dimanche 28 avril 2019

Jean-Pierre Marielle

Jean-Pierre Marielle

« Certains trouvent que j'ai une tête d'acteur. Moi pas. J'ai une tête de rien. Au fond, c'est peut-être le mieux pour être comédien, avoir une tête de rien pour tout jouer. »
(Le Grand N'importe quoi - Éditeur : Calmann-Lévy - 2010)

Jean-Pierre Marielle - Étude numérique
Jean-Pierre Marielle - Digital study

mardi 23 avril 2019

Romain Duris

Romain Duris

Xavier* hésitait toujours à se déclarer à Wendy*, ce qui avait le don d'agacer sa grand-mère marseillaise. Alors, elle soliloquait. « De mon temps, avant de se faire une situation, y en a qui travaillaient au pair chez ce Pagnol, mais aujourd'hui les puérils jeunes, i' veulent tout tout de suite : le plaisir et le confort sans les inconvénients. Faut-y être bestiasse... Être l'époux-père use, c'est vrai, Xavier, mais Wendy t'attend, alors vas-y, fonce : ce débat très moqueur, c'est taré, té ! »

(*) Personnage de la trilogie mise en scène par Cédric Klapisch : L'Auberge espagnole (2002), Les Poupées russes (2005) et Casse-tête chinois (2013).

Romain Duris - Croquis numérique
Romain Duris - Digital sketch

jeudi 21 mars 2019

Marlon Brando

Marlon Brando

Il avait cru pouvoir traverser le pays à pleine vitesse, mais l'aventure venait de tourner court. Le policeman prit le temps de relire le nom du propriétaire de la Triumph Thunderbird dont il toisa le pilote. « Cette fois, m'sieur Brando, vous n'y couperez pas. On passe illico de l'Équipée sauvage à Les Képis sont vaches»

Marlon Brando - Croquis numérique
Marlon Brando - Digital sketch

mercredi 27 février 2019

Nastassja Kinski

Nastassja Kinski

Le point commun de ce dessin déjà ancien ─il date d'avril 2018─ avec celui de Bruno Ganz posté précédemment, est Wim Wenders. Pour une fois, le choix est équitable : un homme et une femme emblématiques de son cinéma. « C'est bien, ça. Même en caricature, il faut toujours un peu de parité, que ça s'voie ! »

Nastassja Kinski - Étude numérique
Nastassja Kinski - Digital study