samedi 9 mai 2009

La ballade de Lucifuge (3/8)

La ballade de Lucifuge (Le Diable - Éd. Vents d'Ouest) Les cinéphiles reconnaîtront sans doute le film auquel j'ai souhaité rendre hommage à travers ce nouveau personnage. Fastoche.

A suivre...

"La Ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

7 commentaires:

larkeo a dit…

Grrr ! C'est trop court, je reste sur ma faim ! Le films je l'ai sur le bout de la langue...
Encore une planche superbe

Charles DA COSTA a dit…

Bonsoir Thierry , serais ce les visiteurs du soir? avec JULES BERRY j'adore ce film.

j'adore ton travail,toute mon admiration.

Thierry a dit…

Larkéo > Patience... et courage ! On n'a jamais été aussi près de la fin. De la faim ? Ce serait trop d'honneur que d'en faire un sujet de gourmandise. Merci pour le compliment !

Charles DA COSTA > Merci beaucoup ! Et bravo ! : il s'agit bien du film Les visiteurs du soir de Marcel Carné, et de Jules Berry qui tenait le rôle du personnage en question.

Grand a dit…

Salut Thierry, merci de ta visite sur mon blog...
Je connaissais déjà un brin ton boulot (via la bd sur Brassens) j'en découvre là une autre partie qui me plait tout autant!
T'as une sacré maîtrise, bravo!

Denis a dit…

Quelle maîtrise et quel travail dans le graphisme.
La finesse du trait pour rendre les ombres et les lumières est impressionnante. Il faut avoir de la patience, ce doit être long.

Thierry a dit…

Grand > Merci. Je ne suis toutefois pas certain que ce genre de dessin présenterait encore aujourd'hui un intérêt pour des éditeurs.

Denis > Quand on aime, on ne compte pas, mais j'ignore encore si je réutiliserai cette technique un jour. On verra...

Saturnas a dit…

Argh, je ne suis pas assez cinéphile pour avoir reconnu ce personnage en rouge, bien qu'il me rappelasse quelqu'un. Heureusement que je ne suis pas arrivé plus tôt, j'eus été ridicule avec mon Rackam le Rouge (oui je sais, rien à voir avec le cinéma à moins que Hergé ait copié sur Carmé).
Pauvre Lucifuge, va-t-on enfin arrêter de le tourmenter ?