jeudi 15 juillet 2010

Marcello Mastroianni

Marcello MastroianniPresque al dente, dirons-nous. Presque.

Marcello Mastroianni - Stylo bille sur papier, réhaut numérique
Marcello Mastroianni - Ballpoint on paper, digital highlight

13 commentaires:

SB LE SNIPER a dit…

Pan ! Un joli coup de crayon. Et c'est peu dire...
Bravo !

BODARD a dit…

Meravigliosi ! Merveilleuse caricature et merveilleux acteur. Outre la qualité habituelle du trait et de la technique, c'est ici bien évidemment la composition et ce "costume blanc absent" qui retiennent mon attention. Quelle belle idée, et quelle classe. Bravo Thierry l'Enchanteur.

theb a dit…

Quelle éxagération ! Et quel sourire...

Larkéo a dit…

Marcello n'est pas facile, il ne te regarde pas pendant que tu le dessines, il bouge sans cesse. En plus, il souri à quelqu'un d'autre, ce qui le distrait et met une distance entre vous. Ta technique est magnifique et je sens que c'est difficile de s'approcher d'une telle personnalité. La caricature demandrait-elle de l'intimité avec la personne croquée ?

FreZ a dit…

Quels regard et sourire de beau gosse, tout de même !

J'ai été d'abord gêné par le petit côté "elephant man" que lui confère son arcade sourcilière (je n'arriverai jamais à pousser la caricature à ce point, si même je savais caricaturer ;) ) mais je finis par m'y faire.

Bodard a raison quant à l'effet superbe produit par l'absence de costume.

Grand a dit…

Quel coup de maître!!
Tu ose, tu charpente, tu peau-fine, tu... bref, même presque al dente tu m'épate!!!

Guillaume Néel a dit…

Ta cuisine de gourmet me séduit les papilles ophtalmiques.
Superbe compo !!!! (une fois de plus).
Le coup de la veste est super bien vu. Toi aussi, sur ce super shot italien, tu apportes à ton travail une lumière éblouissante.
Elle est bien complété par la douceur de ton tramage sur son visage.
Ta technique pour réaliser ce gominé dans les cheveux me laisse chaque fois bouche bée.
Bravissimo !!

Francky a dit…

Tiens,?! mon précédent commentaire n'a pas été publié, une fausse manip de ma part sans doute. Je te disais donc que c'est toi le maestro l'ami, la déformation du visage est des plus réussie et le coup du costume blanc... Excellent, bref une fois de plus Bravo, j'admire.

FreZ a dit…

Non, décidément, plus je passe et plus je m'y fais :)

Thierry a dit…

SB le sniper > Merci beaucoup, et bienvenue.

Bodard > Un costume bien taillé, fut-il italien, sait se faire oublier. En fait, le temps m'a manqué pour achever ce dessin comme je l'aurais souhaité.

Theb > Les Italiens exagèrent toujours un peu. Il me semble qu'on reconnaît à peu près, mais pas suffisamment, le visage de Mastroianni du début des années soixante. Ce dessin n'est encore qu'une piste.

Larkéo > La difficulté est moins de s'approcher de Mastroianni, car il me semble que c'est justement ce qui se passe ici, que de se glisser dans sa peau. Mais tu as raison : c'est de toute façon une histoire d'intimité avec le modèle.

FreZ > Savoir que tu trouves finalement l'appât pas rassis me réjouit. Mais j'espère avoir l'occasion de faire mieux tout de même.

Grand > Ton regard est neuf, voilà pourquoi ce dessin t'épate aux yeux frais. J'essaierai néanmoins d'épater deux fois si j'en ai le temps, car j'aimerais revenir sur ce visage-là.

Guillaume > La douceur du tramage a été terminée à l'écran, faute de temps.

Francky > Merci, cher Francky.

FreZ a dit…

Je ne sais pas si c'est à toi de faire mieux ou à moi d'adapter mon regard...

Lunaba a dit…

un charme renversant ^^

Battu a dit…

wow great caticaturs super