mardi 15 octobre 2013

Naomi Watts

Naomi Watts

Avec sa blondeur un peu froide, je la supposais plus raide, plus entière, enfin d'une beauté facile à saisir. D'ailleurs, on m'avait dit d'un ton amusé : "Tu verras, la Watts elle est que trique", mais après bien des tours, des détours et des demi-tours (deux cent trente voltes ?), une évidence s'impose : à ce petit jeu-là on ampère vite son latin. Elle n'est que nuances.
Bref, la Watts c'est pas du coton.

Naomi Watts - Graphite et stylo-bille sur papier.
Naomi Watts - Graphite and ballpoint pen on paper.

7 commentaires:

francky a dit…

Wahou !
Tu Naomi rien du caractère de cette blonde. Tu surmontes une fois de plus la difficulté du sujet pour nous faire partager cette caricature Admirable.
Chapeau bas Môoonsieur.

galien a dit…

C'est vrai que vous faites preuve de puissance en dépassant la tension et la résistance nécessaire pour ce petit bijou...
Merci pour le régal des yeux et des jeux de mots !

FreZ a dit…

Un des points admirables dans tes caricatures est que tu parviens toujours à conserver LA ressemblance, malgré les déformations. Pour revenir sur le concours auquel tu as présenté ta Naomi, pas mal de gens étaient d'accord sur les points d'accentuation possibles. Mais au final, il n'y en a pas tant que ça qui ont su conserver les traits qui permettent de dire : "tiens, c'est Naomi Watts".
Et on le constate également sur le concours de Guy Williams. Il n'y a quasiment que sur ta proposition qu'on reconnait immédiatement, et si bien, le Don Diego de notre enfance.

GRAND a dit…

Je n'connaissais pas la d'moiselle, mais sous ta bille elle est électrisante! Respect.

"Odin" le Tiche a dit…

Watts a merveille !! Vraiment un beau mix entre un vrai portrait et une belle caricature ! Et FreZ a bien raison quand il évoque ce Zorro de notre enfance : avec ou sans masque, à coup sûr, bon sang mais c'est bien sûr ... aurait dit Bernardo !

misterponce a dit…

ta Naomie est tres sexy!

Thierry a dit…

Francky, Galien, FreZ > On dit souvent que tel visage est difficile à caricaturer, mais on constate toujours que certains auteurs parviennent néanmoins à exprimer ce qu'on cherchait soi-même à restituer. Ce que l'on nomme difficulté devient alors une notion assez vague. La difficulté ne provient pas du visage dont on s'inspire, mais de soi et elle n'est pas la même pour tout le monde : ni au même endroit (pour certains c'est le regard ; pour d'autres, le nez ou l'expression, etc.), ni avec la même intensité. Chacun éprouve ces difficultés particulières dont la somme fait varier parfois considérablement le curseur de la ressemblance d'un résultat à l'autre.
Certes, le visage de Naomi Watts m'a donné bien du fil à retordre (et, précisons-le, je ne suis pas satisfait du résultat), mais j'ai trouvé, chez bon nombre de participants à ce concours sur Facebook, des indices à côté desquels j'étais passé sans y prêter attention et qui, forcément, m'ont fait regretter certains choix.
Il n'y a pas de visage difficile à caricaturer par nature : il n'y a que des réponses inadaptées.

Grand, Odin le Tiche, Misterponce > Merci beaucoup.