mardi 15 septembre 2015

Humphrey Bogart

  
Comme il date un peu (décembre 2013), ce dessin n'est pas vraiment celui d'un frais Bogart. Mais le bonhomme me plaît assez dans son jeu sans débauche de testostérone et quand, dans son regard vitreux, un simple « fuck! » aux mâles tait leurs ambitions de caïds (mon Dieu, quel argot !).
 
Humphrey Bogart - Stylo-bille sur papier et numérique
Humphrey Bogart - ballpoint pen on paper and digital

5 commentaires:

Odin le Tiche a dit…

Ni vraiment beau, ni vraiment gai, mais très Bogey tout de même !
J'ai souvenir aussi de ta Lauren (pas notre Lorraine commune ...), Bacall à tomber par terre ! Plus dépouillé (le trait, pas elle), elle a longtemps orné le mur de mon bureau !...

galien a dit…

Ah la classe !
Quand je l'ai découvert dans le Grand sommeil, sa patte Noire a laissé une empreinte : depuis que j'ai trouvé le chapeau de mon arrière-grand-père, je le porte dès que je sors. Je suis pas beau gars, mais me plais à jouer un frais, comme tu dis ! :)

Superbe dessin, j'adore !

Thierry COQUELET a dit…

Odin le Tiche > Un de ces jours, il faudra que j'essaie de les rapprocher l'un de l'autre, Bogart et elle, dans un même dessin.

Galien > Il ne faut pas se privé de ces petits plaisirs !

Anne-marie Bodard a dit…

Très fort !
Bises, Thierry

Thierry COQUELET a dit…

Anne-Marie > Merci beaucoup ! Bises aussi.