mardi 28 juin 2016

Bud Spencer

 
Au moment même où des paires de baffes se perdent, on vient de perdre celui qui les distribuait.
 
Bud Spencer - Stylo-bille sur papier et numérique
Bud Spencer - Ballpoint pen on paper and digital

4 commentaires:

galien a dit…

Il y a des baffes qu'on n'oubliera jamais.
Les siennes en premier. C'est une madeleine de Proust que je croyais immortelle.
Très bel hommage...

FreZ a dit…

Ceci explique peut-être cela.
C'est lui, c'est lui. C'est hachurément lui.
Tiens, d'ailleurs, il y a comme un léger changement dans la forme de tes hachures. Non ?

Odin le Tiche a dit…

Marrant aussi de se souvenir d'un acteur tellement associé au son si particulier, si improbable, si "spaghettien" des paires de baffes !
Comme une bonne musique répétitive de Philip Glass !
Pas eu le temps de vérifier, mais il n'apparaît pas dans "Wanted !", non ?!...

Thierry COQUELET a dit…

Galien > Les madeleines de Proust sont bien immortelles, contrairement à nos pauvres carcasses.

FreZ > Il n'y a pas de changement particulier dans ma façon de hachurer, du moins je ne le pense pas. Peut-être une évolution...

Odin le Tiche > En effet, Bud Spencer ne figure pas dans Wanted!. Pas plus que Terence Hill, d'ailleurs. À l'époque, personne n'a vraiment songé à aborder le western burlesque en caricatures. Et puis, il y aurait encore tant de têtes à dessiner pour faire un tour aussi complet que possible du sujet...