mardi 19 juillet 2016

Aïssa Maïga

Aïssa Maïga
 
Les jolies personnes sont difficiles à caricaturer, dit-on. Et parmi elles, quand un crayon tente de les capturer, souvent les poupées rusent.

Aïssa Maïga - Peinture numérique
Aïssa Maïga - Digital painting

3 commentaires:

Odin le Tiche a dit…

Comme toutes ces jolies filles que tu sais si divinement caricaturer, celle-ci est vraiment ... à croquer ! Malgré l'exagération des traits, on est toujours sous le charme de ce sourire et de ce regard ...

galien a dit…

Oui, il s'agit aussi d'une dynamique, la beauté, et encore une fois tu a su saisir cette dynamique, c'est pas facile, mais c'est toujours efficace sous ton crayon. Les lignes sont pures, vivantes et se croisent ou se joignentde la plus jolie des façons.

Thierry COQUELET a dit…

Odin le Tiche > Merci !
La plus grande difficulté que présente le visage d'Aïssa Maïga, c'est qu'il se ressemble assez peu d'une photo à l'autre à cause des maquillages et des coiffures très changeants, ainsi que des lumières choisies par les photographes. Le front y apparaît plus ou moins grand, les pommettes plus ou moins hautes, les joues plus ou moins rondes, la mâchoire plus ou moins large...
Bref, et malgré les précautions d'usage, il n'est pas certain que cette caricature soit vraiment celle d'Aïssa Maïga.
Il reste en tout cas le plaisir d'avoir passé quelques temps à observer et dessiner un visage si rayonnant.

Galien > Comme je l'expliquais à Odin le Tiche, dessiner un beau visage est finalement moins compliqué que de le rendre ressemblant à son modèle. Le visage caricaturé ici est tout de même assez proche, il me semble, de celui de la photo dont je me suis servi.
Ton commentaire me touche beaucoup, et je t'en remercie.