mercredi 10 juillet 2019

Mariano Otero

 
"Il faut absolument que tu le rencontres ; je suis sûre qu'il te plaira" m'avait-elle dit. Quelques semaines plus tard, il y a deux ans quasiment jour pour jour, cette amie commune m'avait présenté à Mariano Otero, artiste prolifique, amoureux des baigneuses girondes et du tango, qui avait conservé dans la voix le soleil de son Espagne natale. Il nous avait ouvert son atelier, à Rennes, puis nous avions passé la soirée dans un restaurant de la ville. Et, en effet, Mariano était un homme chaleureux, ouvert, cultivé et volontiers rieur. J'ai revu Mariano deux fois depuis ce jour-là. On a parlé de tout et de son œuvre (dans sa jeunesse, il fut aussi un affichiste militant). J'ai appris sa disparition, hier. Je l'aimais bien.
Merci, Valérie, d'avoir permis cette rencontre magnifique.
Mes pensées vont à lui, à sa famille et à ses nombreux amis.
  • Un reportage de France 3 Bretagne consacré à Mariano Otero est visible ICI.
  • Un autre reportage de France 3 Bretagne annonçant le décès de l'artiste, ICI.
  • La bande-annonce du film documentaire L'Art de l'autre, (réal. : Antoine Tracou - 2017), consacré à la relation d'amitié entre Mariano Otero et le peintre Jean-Pierre Le Bozec, est visible .
  • L'interview d'Antoine Tracou sur le tournage de L'Art de l'autre est visible ICI.

1 commentaire:

galien a dit…

Merci pour ce magnifique portrait, cet hommage cette découverte.