vendredi 18 septembre 2009

Virginia Woolf

Virginia WoolfLoup y es-tu ?
Même pas peur.

Virginia Woolf - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Virginia Woolf - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

16 commentaires:

Francky a dit…

Toujours aussi bluffant !
Ma culture littéraire étant proche de zéro, tu m'obliges à me documenter et t'en remercie ;))

Grand a dit…

Au poil! Je ne connaissais pas mais j'ai vu la photo de référence (et non pas le loup) et je ne dirais qu'une chose: respect Thierry!
Tu me surprend à chaque fois et c'est un réel plaisir que je prend à lorgner tes nouvelles oeuvres!

Denis a dit…

C'est extraordinaire la façon dont tu arrives à déformer les visages et celui-ci est particulièrement réussi à ce niveau...
Et pour ce qui est de la subtilité des nuances de gris, je suis toujours aussi impressionné...

BODARD a dit…

Le vendredi, petit, j'avais le droit de lire au lit. Le vendredi, jour béni, c'était permis. Je continue depuis. Et même parfois toute la nuit. Et depuis quelques temps, le vendredi ça signifie aussi...une nouvelle caricature de Thierry ! Et puis parfois un petit meurtre entre amis d'Agatha Christie. Et la semaine prochaine les contes et nouvelles qui repartent pour une nouvelle série. Vive la vie ! Et merci !

Stéphanie a dit…

Heuuu si quand même un peu :)

Charles DA COSTA a dit…

Quelle ressemblance !!!
une fois encore tu m'epates,tu demontre une nouvelle fois que tu excelle dans l'art du gonflage et du racourci,cette caricature est superbe
et c'est peut de le dire.

larkeo a dit…

Virginia avec son profil en lame de Cousteau, son air triste et désabusé, le cheveu triste aussi et mou : quelle belle caricature ! Non, je ne dirais pas "belle" finalement, mais pertinente.

FreZ a dit…

Sévère, pour une louve qui était plutôt jolie dans sa jeunesse.
Je ne connaissais pas (physiquement), alors je me renseigne. Et j'ai l'impression que l'arrête de son nez était plutôt droite, mais que, sur la photo de référence, une ride sous l'oeil t'a conduit à la forme que tu lui a donné. Non ?

Thierry a dit…

Francky > Si ça peut t'aider, tu peux utiliser le lien portant le nom de l'auteur concerné, en pied de chaque billet, grâce auquel tu accéderas à sa biographie.

Grand > D'œuvre il n'y a point. Seulement des recherches, beaucoup de recherches.

Denis > Tous les visages ne se prêtent pas aussi facilement à l'exagération de leurs traits. En outre, je suis souvent bien en deçà de ce qu'il serait possible de faire. En un mot, j'apprends...

Bodard > C'est un peu un hasard que je poste ce jour-là. J'aimerais en faire plus souvent.

Stéphanie > Ah bon ? Je lui trouve pourtant un petit air de tisane bien inoffensif.

Charles > Toi, tu excelles (entre autres) dans le boostage de copains.

Larkéo > Désabusé, je ne saurais dire, mais d'une grande mélancolie surement. On trouve quelques photos la montrant franchement souriante, mais j'ai préféré une des plus connues d'elle, dans laquelle, il est vrai, on perçoit sa nature profonde.

FreZ > Initialement, je souhaitais la représenter jeune (une série de photos la montre en robe claire, la peau diaphane et chevelure sombre). Elle avait beau un profil aux traits réguliers (toujours le gauche, d'ailleurs), à inspirer les peintres raphaélites encore en vogue à l'époque. D'ailleurs Virginia Woolf, jeune, m'a toujours fait penser au modèle de ce tableau. L'étrange coïncidence, dont je n'ai eu connaissance que bien plus tard, c'est que Virginia Woolf a trouvé la mort ainsi... Bref, tout cela pour te dire qu'avant même de découvrir ton commentaire pertinent, j'avais entrepris de corriger le dessin du nez. Et, en effet, il me semble que c'est mieux comme ça.

Chantal a dit…

Quel air mélancolique et quelle tristesse dans le regard!!!Ses écrits sont si émouvants,je crois que toute sa vie elle a tenté de lutter contre les préjugés et pour l'émancipation des femmes ;son suicide évoque bien l'image de l'Ophélie de Millais, elle avait beaucoup de traits communs avec Ophélie(pas seulement la mort par noyade)puisque toutes les deux fuient ainsi la hantise de la folie!!!

Lemog3d a dit…

Un regard et tout est dit, encore une fois, c'est juste parfait... et même un cran au-dessus tant l'exrepssion est puissante.

On ne se lasse pas... bravo super Thierry...

theb a dit…

Le drame d'une célébrité comme toi, ce doit être la lassitude d'une incessante répétition de "wouah c'est trop génial".
N'empêche, j'en rajoute une couche avec enthousiasme, c'est vraiment génial...

hanzz a dit…

Ton blog est fantastique ! Style formidable.

Thierry a dit…

Chantal >Ton commentaire est un beau résumé de l'idée que je me fais de cette femme de lettres.

Lemog3d > Merci.

Theb > Célébrité ? Tu dois faire erreur...

Hanzz > Merci. Ton blog et ton style m'impressionnent bien plus .

Lunaba a dit…

cette nostalgie qui vacille en son regard...telle une des facettes de ce diamant noir.
ça me fait penser à cette terrible scène du film *the hours* :
http://www.youtube.com/watch?v=50VpxeUSFAc&hl=fr

Thierry a dit…

Lunaba > Je n'ai pas vu le film, mais cette scène m'invite désormais à le faire.
Merci.