mardi 17 août 2010

Bruno Cremer (part. II)

Bruno CremerLa précédente version brute de décoffrage de Bruno Cremer ne me convenait plus du tout. Rien de plus normal quand il s'agit de la tête du célèbre commissaire car, d'emblée, il aurait été préférable que je la polisse (c'est court).

Bruno Cremer (dans le rôle du commissaire Maigret) - Stylo bille sur papier
Bruno Cremer (as Commissaire Maigret) - Ballpoint pen on paper


Bruno Cremer a également été dessiné par les formidables Bodard, Grand, Francky, Guillaume Néel, et Gervais.

14 commentaires:

BODARD a dit…

Chacune des touches et re-touches apportées est justifiée : tu t'es approché sur cette deuxième version de la caricature parfaite que j'ai... "en tête". Je comprends ta démarche car je ne peux plus moi-même regarder le "1er jet" que j'ai dessiné la semaine dernière. Si j'en ai le temps je le re-dessinerai, remarque bien que je dis ça pour 99% de mes dessins ! Sois fier de cette deuxième version, elle est re-mar-qua-ble. Un travail "d'orfèvre", évidemment, cvette caricature du commissaire m'agrée.

Maëster a dit…

Ce qui est agaçant, c'est effectivement que tu parviens d'un dessin à l'autre à te surpasser là où on aurait pu croire cela impossible, et (personnellement mais pas intentionnellement) à me dégoûter de toute tentative Crémerienne...

Mais ne jamais se satisfaire du résultat obtenu est la marque des plus grands (malades). Encore bravo.

Guillaume Néel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Guillaume Néel a dit…

Nom d'une pipe, outre des nuances plus profondes et un tramage encore plus précis (travail d'acharné), tu as rendu cet amateur de plat en sauce et d'eau de vie plus robuste et massif (avec de belles courbes cassées).
Son œil également plus perçant et inquisiteur que jamais donne beaucoup de profondeur au personnage.
Merci Thierry pour ce bel instant et hommage qui nous en mets plein les yeux et plein le cœur.

Si cette version est assez exceptionnelle, il ne faut pas non plus cracher sur la précédente version qui fut faite avec plus de hâte, répondait à un instant et possédait déjà nombres de qualités.

Poussinaute a dit…

Bravo, Thierry, tu as su rendre la subtile complexité de virilité et de douceur de ce grand acteur.

Grand a dit…

Cette 2ème version "polissée" est absolument sensationnel!!
Tes retouches apportent plus de force, de "prestance" et une émotion supplémentaire à ton 1er jet.
Superbe.

Francky a dit…

Maester a bien résumé le fond de ma pensée en qq mots "Tu es un grand malade"
Bravo ! et tout particulièrement le regard.

FreZ a dit…

L'art de la caricature demeure un mystère pour moi : en retournant voir ta première version, je continue de penser que c'est tout à fait lui. Et, en voyant celle-ci, que c'est encore tout à fait lui, et même un peu plus. Je n'aurais pas ressenti le besoin de changer ce que tu as changé, et pourtant le résultat est là, mieux encore...

Mr Freeze a dit…

Si j'osais, je dirais que ces deux versions de Crémer, c'est la bande à bonheur...

Larkéo a dit…

Bien mieux que le premier. Je ne saurais dire pourquoi mais je lui trouve juste plus de vie, de vérité, plus d'humanité ?

Thierry a dit…

Bodard > Le visage de Bruno Cremer se prête volontiers à ce genre d'exploration où l'on découvre en cours de route plus de choses que ce qu'on avait d'abord imaginé. Cette version me semble meilleure que la précédente, mais en même temps que j'écris ça, je vois très bien ce qui pourrait encore être amélioré. A ce sujet, merci de me rassurer : la proportion de dessins qui seraient à reprendre est ici équivalente à la tienne. Du coup, je me sens bien moins seul devant la montagne de croquis en attente. Nous partageons donc surement le même désir d'arriver à la gravir.

Maëster > Si j'avais su j'aurais attendu avant de poster cette nouvelle version, car il m'aurait beaucoup plu de contempler Crémer à travers ton regard aiguisé et beaucoup plus prompt que le mien à révéler des personnalités aussi complexes. A mon avis, d'ailleurs (et sincèrement), je ne suis pas le seul dans ce cas.

Guillaume > La présence à l'écran du comédien venait aussi en partie de son physique, de sa stature qui dégageait une sorte de solennité. Quand bien même je me limite généralement au dessin du buste, voire le plus souvent des épaules, cette impression était manifestement absente de la version précédente. Or, reprendre cela afin que l'ensemble accompagne cette impression, c'est-à-dire la façon dont la tête repose sur le cou, puis comment ce dernier s'accroche aux épaules, a entraîné naturellement des modifications sur le reste du dessin, notamment certaines proportions du visage. On passe notre temps à guetter ces détails-là, mais il arrive fréquemment dans mon cas qu'ils ne parviennent au bout du nerf optique qu'après avoir achevé le dessin lui-même. En effet, c'est souvent après avoir terminé un dessin que je me rends compte de ce qui m'a échappé en cours de route (je ne suis donc pas étanche).

Poussinaute > C'est justement de cela que Cremer savait bien jouer. Je te remercie beaucoup de l'avoir remarqué.

Grand > Cette version me semble, en effet, plus polie que la précédente. C'est, du moins, tout le respect que je devais à cet acteur.

Francky > De façon implicite, Bodard a également reconnu souffrir des mêmes maux. Soignerait-on le dessin autrement que par le dessin ?

FreZ > C'est sans doute un peu plus Cremer que dans la version précédente, du moins puis-je l'espérer, pour les raisons évoquées plus haut. Cette version est encore perfectible, et je vois très bien à quel endroit, mais admettons qu'elle me permettra sans doute de patienter un peu avant d'y revenir.

Mr Freeze > Votre version de Maigret n'est pas mal non plus.

Larkéo > Je suis heureux que cette version te plaise aussi. Tu as certainement bien résumé ce que tout dessinateur s'applique à faire : mettre un peu plus d'âme que dans le coup de crayon précédent.

Denis a dit…

Tu as effectivement apporté une certaine amélioration avec cette deuxième version et la finalisation n'enlève rien à son expression.
Pourtant, comme cela a été dit plus haut, ta première version était déjà très aboutie et on aurait pu croire qu'il était impossible d'aller plus loin.

Chantal a dit…

Vraiment bien policé,le résultat me semble superbe!!!!

Lunaba a dit…

la force de ce personnage c'est qu'il pouvait être multiple :)
il me faisait passer du rire aux larme en une volute de fumée ^^