mercredi 15 septembre 2010

Jean Marais

Jean MaraisCe croquis date de plusieurs semaines déjà, mais Charles Da Costa et Maëster m'ont coupé le souffle en livrant tour à tour leur stupéfiante version de l'acteur (c'est heureux, d'ailleurs, qu'ils ne la gardèrent pas plus longtemps par-devers eux), et donné envie de poster celle-ci plus tôt que prévu. Sur la photo dont je me suis servi, j'aimais bien l'expression d'insatiable jouisseur de la vie qu'était Jean Marais.

Jean Marais - Crayon et stylo bille sur papier, couleur numérique
Jean Marais - Pencil and ballpoint pen on paper, digital color

12 commentaires:

Maëster a dit…

Voilà : il te suffisait de passer le cap, l'item fracasse. Tu as passé le test, amant d'or frais que tu fais couler dans tes traits. Et tu doutais ? Lorsque l'on doute, rien tant n'aide qu'ouïr l'enthousiasme qu'on soulève.

L'art est parfois âpre, mais l'âpre cesse dès que lève le doute (comme dirait notre Bien Aimé Président).

Bravo encore, tu es des trois mousquetaires celui qui fait sans conteste preuve d'art gagnant.

Guillaume Néel a dit…

Ce regard et ce sourire me conquissent. Des Marais au quart de tour, tu nous offre une version tonitruante.
J'aurais aimé choir de ma chaise pour que vous puissiez toucher ma bosse MonSeigneur.
Merci Thierry pour ce régal.

Jean-Marc Borot a dit…

Waouh, excellent ! C'est tonique et spontané, et y'a rien à jeter.
T'as réussi son nez, retroussé lorsqu'il rit, à la perfection.
Question : lorsque j'ai lu, dans ton message, "insatiable jouisseur", j'ai cru voir dans ton dessin comme une quéquette sur l'épaule ?
Serait-ce un hommage à Cocteau ?

FreZ a dit…

Alors que je me demandais encore ce qu'il pouvait bien avoir sur l'épaule, l'hypothèse-question de Borot est venue corroborer une de mes impressions. :)
On le retrouve vraiment, cette puissance dans le sourire, dans son visage entier...

Agustín Gomila a dit…

You're a genius! Please upload more drawings!

Thierry a dit…

Maëster > Tu as décidément le secret des meilleures lignes.
J'avais déjà parlé de ce dessin à Charles au début de l'été, lui expliquant que je n'étais pas encore prêt à le publier, tant il y avait de réglages à faire et que je n'ai d'ailleurs pas eu le temps de reprendre depuis (nez un poil trop gros, pupilles un poil trop petites, etc.). Franchir le cap, certes, mais le cap est épais. Du moins l'est-il encore un peu trop, je trouve.

Guillaume > Au quart de tour, dis-tu, mais avec le tour prends garde !

Jean-Marc > Caramba ! Dé qué quête est-ce que tou mé parles ?
Certes, Cocteau est un grand homme mais je ne pensais pas que, se trouvant derrière Jean Marais (lui-même debout), il eut de si grandes jambes pour jouer ainsi à cache-cache dans la cape de l'acteur. Quand on parle du loup dit-on...
Bref, j'ai nettoyé le dessin afin de rendre à sa cape les pompons qu'elle mérite et, tant qu'à faire, remettre l'esprit à sa place.

FreZ > Il porte, sur l'épaule, une étrange cape à pompons, probablement un costume de théâtre. What else (héhé !) ?

Agustin > Thanks, dear Augustin, but about uploads you should do the same.

Denis a dit…

L'expression est superbe tant au niveau du regard que du sourire, et du coup la ressemblance est frappante...

Ma Semaine En Image a dit…

Jean Marais vient voir Cocteau à son domicile. Un domestique le reçoit et lui demande c'est pour le maître? Non c'est juste pour le voir.

OK Ca fait vachement mieux à l'oral. J'avais rien de mieux à dire c'est vraiment trop fort.

Thierry a dit…

Denis > Sans vouloir frapper plus fort, ce dessin ne fait pourtant pas exception à la règle selon laquelle tout peut être amélioré. Les versions de Charles Da Costa et de Maëster m'ont permis de voir ce qui ne fonctionnait pas tout à fait dans la mienne.

Ma Semaine En Image > Merci pour le compliment et pour la blague que je ne connaissais pas (excellente !).

Lunaba a dit…

tu soulignes son côté énigmatique, voire diabolique ^^
*j'adore*

Julieta a dit…

Chouette croquis Mr Thierry! J'aime bien revenir quand ça fait un moment que je ne me suis pas plongée dans tes utopies parallèles, je ne suis jamais déçue ^^! "Va où je vais le Magnifique, va, va, va...!" :)

Thierry a dit…

Lunaba > L'âme d'un félin...

Julieta > Merci pour cette référence. La Belle et la Bête de Cocteau, photographié par Alekan, est un de mes films préférés.