mardi 24 mai 2011

Ricet Barrier

Ricet Barrier
« Il vaut mieux être Ricet Barrier que pauvre et célibataire. » (Ricet Barrier)

Ricet Barrier - Stylo-bille sur papier
Ricet Barrier - Ballpoint pen on paper

8 commentaires:

Guillaume Néel a dit…

Tu me coupes l'herbe sous le pied Thierry. Je travaille dessus et le laisse reposer depuis près de 4 mois, ne me satisfaisant pas de la bouche que je lui faisais.
C'est quasi impossible de passer derrière ton travail.
Il ne dira pas grand chose à certain, même s'il est l’interprète d'une chanson qui peut pour beaucoup être quotidienne : "y'a plus sous Papa, y'a plus sous Maman, un sous ça n'est plus un sous comme on disais dans l'temps…".
Bravo mon Ami et vive les chanteurs fantaisistes !!

FreZ a dit…

J'ai entendu attribuer cette citation (qui me parle tellement :) ) à son ami José Artur. Je ne saurais garantir quoi que ce soit la dessus.

Bravo pour l'hommage, superbe "croquis" !

BODARD a dit…

Sur cette caricature de Barrier, encore une fois, tu dégaines vite et juste.

galien a dit…

Je dois avouer que je ne connaissais pas, merci pour la découverte ! la citation m'a bien fait rire !

Achde a dit…

grace à toi j'entends sa voix qui cha,tait ses chansonnettes le jeudi chez Gilbert Richard. Bon sang, ça nous rajeunit pas tout ça…

Chantal a dit…

Oui,Galien est trop jeune,moi,par contre,je me souviens et je le revois exactement tel que tu l'a représenté,tu es vraiment très doué!!!!!!

ypyb a dit…

"Ha ! C'que j'suis content
Tu es venue à mon enterrement
Toi qui n'venais jamais à mes rendez-vous de mon vivant
Tu ne te promenais jamais en auto seul avec moi
Aujourd'hui c'est fait, nous voilà réunis dans l'même convoi
Tu m'as dit non toute ma vie, le jour de ma mort tu me dis oui
L'amour auquel je n'croyais pas, elle est le jour de mon trépas..."

en sixième, mes copains me soudoillaient à la récréé pour que je leur chante cette chanson de Barrier. Là tout d'un coup elle me fait plus rire . superbe travail en tout cas !! (comme d'hab!)

Thierry a dit…

Guillaume > Lorsque j'étais gamin, c'était surtout le chanteur et la voix de Saturnin le canard, le créateur du générique de Colargol puis, plus tard, des Barbapapas. Je n'ai découvert son répertoire musical qu'à l'âge adulte, notamment grâce aux interprétations des Frères Jacques.

FreZ > Oui, j'ai entendu ça aussi sur France Inter, mais plusieurs sites consultés avant de poster ce billet attribuent bien la citation à Barrier lui-même. À suivre, donc.

Bodard > Je n'ai guère de mérite, car le visage n'est finalement pas très compliqué à saisir. Cette simplicité s'accorde d'ailleurs bien à l'image que le chanteur donnait de lui-même.

Galien > C'est un visage, et surtout une voix, que les moins de quarante ans risquent de ne pas connaître. Sauf si, enfant, tu regardais les Barbapapas.

Achdé > Ah ! ça non, ça ne nous rajeunit pas (et ma tisane refroidit).

Chantal > Merci beaucoup.

Ypyb > J'aime bien ses textes aussi. Merci pour le compliment.