jeudi 21 juillet 2011

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway
« Dix vies, sans doute, n'auraient pas suffi, mais au moins celle-ci l'aimais-je ? » dit qui lui ment déjà, rogue et téméraire dans l'affront. Lui, l'aventurier pour qui seul l'éclat fait loi, s'est acharné à bâtir une légende digne de le précèder dans les bars des grands hôtels où la gêne est ration perdue des ambitieux. Vivre intensément l'instant présent a ceci de commode que la veille omet l'amère ingratitude des lendemains qui déchantent.

Ernest Hemingway - Crayon et stylo-bille sur papier, couleur numérique
Ernest Hemingway - Pencil, ballpoint pen on paper, digital color

11 commentaires:

BODARD a dit…

Loin de toute jalousie ou amertume (seul le vil homme est amer), je claironne alentour ton talent pour que soit diffusé et pour que sonne le gala époustouflant de tes caricatures.

AMBre a dit…

Magnifique !

Guillaume Néel a dit…

Tu présente bien là son visage à l'allure massive et rude mais qui pourtant reste doux et sympathique, avec une étincelle dans le regard qui nous montre qu'il voit plus loin que la ligne d'horizon de la mer.
Bravo Thierry.
Je rejoins notre Ami Christophe sur la dernier ligne de son postulat.

Cali a dit…

oh, tout à fait excellent !

charles Da Costa a dit…

Chacun de tes trait me donne envie de prendre le crayon,et je suis toujours admiratif dans ta construction.

Tu comprends tout et tu devine ce qui n'est que suggérer.

WALTER TOSCANO a dit…

VERY INTERESTING WORK. I HAVE LINKED YOUR BLOG IN MINE. BEST WISHES.

FreZ a dit…

Monsieur Nid et le chemin de Ming... Oui, il y a là un joyeux mélange de langues, mais finalement guère plus réjouissant que ton et son côté bonhomme (un côté que je n'avais pas forcément en tête mais qui lui sied à ravir).

Tony Lewis a dit…

Beautiful fine lines as ever .Such talent -

galien a dit…

Voilà un dessin qui montre encore une fois toutes la technique au service d'un style vraiment unique...
On sent aussi le plaisir et la générosité dans ce portrait de cet amoureux de la vie.

Thierry a dit…

Bodard > Ouais ! (tu vois, je n'ai mis que « ouais ! »). Merci surtout de ta bienveillance.

AMBre > Merci beaucoup. C'est un visage que j'ai déjà tenté de sonder à plusieurs reprises, sans grand succès. Ce croquis est peut-être celui qui ouvre une piste intéressante.

Guillaume > Je me suis inspiré d'une photographie sur laquelle Hemingway apparaît déjà âgé, avec une chevelure qu'on lui connaît moins. Je me suis surtout intéressé à la partie centrale du visage, mais j'essaierai bien, un jour, de le dessiner un peu plus jeune et carnassier.

Cali > La piste mériterait d'être explorée plus avant...

Charles > Tu me prêtes là un talent que je n'ai pas, mon ami.

Walter > THANK YOU! (did I wrote loud enough?)

FreZ > Excellent rébus ! (Herr Nest et Ming Way). Ce visage fait partie de ceux qui me fascinent depuis que je suis gamin.

Tony > Thank you very much.

Galien > Il y avait certainement quelque chose d'ogresque dans sa personnalité, ce qui ne transparaît pas dans ce dessin (voir ma réponse adressée à Guillaume). J'hésite à parler de lui comme d'un amoureux de la vie puisqu'il s'est finalement suicidé, préférant le qualifier de jouisseur sans connotation péjorative.

saskia a dit…

Tes caricatures sont juste géantes! Wouahou!