jeudi 29 septembre 2011

H. G. Wells (part. I)

H. G. WellsSon ami Archibald et lui se rendirent chez le bouquiniste du coin de la rue. Au hasard d'une caisse de livres érudits, la main china « Explorer l'étang en dix leçons », obscur ouvrage naturaliste dont la lecture s'annonçait peiniblement chronophage. Comme tout n'était cependant que prétexte à se divertir, la découverte d'une planche intitulée « La chaîne alimentaire en eaux troubles » les amusa tant qu'ils blaguèrent des mondes vivant dans l'espérance d'un avenir meilleur en dépit de leur belligérance séculaire et leurs luttes de classes récurrentes. Archibald affirmait qu'Herbert George élevait l'étude de leurs frictions au rang de véritable science. Mais au fond de lui, l'étude, ô que d'heures moroses !, Herbert George s'en contrefichait un brin.

H. G. Wells - Croquis numérique
H. G. Wells - Digital sketch

9 commentaires:

theb a dit…

Superbe Thierry !
Une nouvelle baffe, mais dis moi, y aurait un peu de numérique en plus du crayon ?

FreZ a dit…

Ben mon cochon ! Déjà pour retrouver l'ile du bon docteur dans "lui, l'étude...", il faut se réveiller les neurones du fond, mais qu'est-ce que ça a dû être pour l'y placer :D

En parlant de docteur, ta dernière expérience numérique remontait à Maison ? Ça faisait un bout de frise, déjà.

"Part 1" parce que tu vas transformer ce déjà très beau croquis en superbe peinture ?

(code de vérification : restogm (resto-ogm) écrit en vert... ça ne peut pas être un hasard :D )

Guillaume Néel a dit…

Autre médium avec lequel tu te joues des lumières et des contrastes.
On sent toujours ta patte en dessous.
Les angles, les angles, les angles… ;)
Bravo

david Gribouille a dit…

Je me demandais : entre le dessin et le texte qui l'accompagne, sur quoi tu passes le plus de temps ?
Blague à part, belle pièce encore, et en numérique cette fois ! Tu te diversifies et ça augure que du bon !

galien a dit…

Superbe !
Bel hommage pour ce visionnaire incroyable, doublé d'un humanisme rare.

francky a dit…

Ben??!! il n'y a plus d'encre dans tes stylos ?
L'effet numérique est peut-être un peu plus contrasté qu'à l'habitude (a moins que cela vienne de la photo de ref) mais la qualité de caricature demeure.
Superbe regard et belle lumière, Bravo.

WALTER TOSCANO a dit…

SUPERB!

Chantal a dit…

Très réussi!!!

Thierry a dit…

Theb > Maître Folace de répondre « Y'en a ».

FreZ > « Lui, l'étude, ô que d'heures moroses » est bien un vrillage de méninges en règle, livré avec certificat de capillotractage. Bien entendu, il aurait été plus facile de choisir d'autres œuvres de cet auteur prolifique, mais mon choix s'est naturellement porté sur les plus connues. Reste qu'intégrer ensuite ces références dans une scènette qui tienne à peu près tenir la route impose, comme ici, de pratiquer quelques torsions assez rudes.
Par ailleurs, ce dessin ne signifie pas l'entrée en force du tout numérique dans mes travaux. C'est surtout l'envie de varier un peu plus les plaisirs, en attendant aussi de reprendre les pinceaux pour des recherches en couleurs. Il est fort probable qu'il y en aura d'autres.

Guillaume > La reprise du stylet ne se fait pas sans difficulté, surtout quand j'essaie, en plus, de ne pas trop m'éloigner des recherches menées ces derniers mois.

David Gribouille > Le dessin prend tout de même beaucoup plus de temps.
Effectivement, je cherche à expérimenter d'autres voies, mais il faut (re)faire la main (et l'œil) à ces outils.

Galien > Merci, cher ami.

Francky > En effet, la photo de référence était contrastée. Merci, Francky.

Walter > ¡Gracias, amigo!

Chantal > Cet enthousiasme me touche beaucoup.