lundi 12 décembre 2011

Henry Fonda

Henry FondaL'acteur étant un cérébral, commençons donc, ça va de soi, par un Fonda mental (on Henry un peu).

Henry Fonda - Crayon sur papier, retouches et couleurs numériques
Henry Fonda - Pencil on paper, digital retouching and colors


Le sujet est vaste et inspirant, aussi les versions de Maëster, Achdé, Charles Da Costa et Denis Grand méritent-elles votre détour.

14 commentaires:

Vincenzo a dit…

Fantastic rendering as always!

BOD' a dit…

Je suis, tu le sais, un grand admirateur de tes caricatures. C'est aussi une trés bonne idée de faire apparaître le regard bleu exceptionnel de ton modèle : je comprends les raisons de la couleur.

Jean-Marc Borot a dit…

Nom d'un harmonica ! Je connaissais déjà toutes les représentations de Fonda que tu mentionnes, et elles avaient suffit, jusqu'ici, à ce que je laisse mon croquis dans le tiroir. Là, maintenant, je peux dire qu'il est pas près d'en sortir, de ce tiroir. Chapeau (bas, à la fin)

Luciano Caricartoons a dit…

fantastico, parabens.....

galien a dit…

Oh la la... Voilà une claque graphique comme j'aime en prendre...
Pour un seul dessin tel que celui-ci, je pourrai acheter un bouquin, un DVD tellement c'est savoureux... Et ce bleu, c'est la cerise sur le gâteau...
Merci pour ce moment de pur bonheur

FreZ a dit…

Ma friandise de ce matin...
Si les versions citées valent le détour, la tienne justifie l'étape gastronomique :)
Tu as laissé tombé (temporairement ?) la grande "angulosité" qui était un peu ta marque ces derniers temps. Toujours à la recherche de nouveaux chemins, d'un style fonda-teur...

Sting a dit…

Magnifique!

Bonhomme a dit…

Avec les yeux bleu, ça va de soi! Très réussi.

- "Je n'ai aucune confiance en quelqu'un qui porte à la fois une ceinture et des bretelles... en quelqu'un qui doute de son pantalon..."

Thierry a dit…

Vincenzo > Thanks, Vincenzo, it's very kind of you.

Bod' > Certes, nous tous sommes en couleurs mais, faute de temps, je peine à me débarrasser de la monochromie.

Jean-Marc > J'aurais pourtant beaucoup aimé mettre un lien vers une version borotienne de Fonda, mais n'en ai point trouvé dans ton blog.

Luciano Caricartoons > Obrigado, Luciano.

Galien > Masochiste ?

Guillaume Néel a dit…

Ce qu'il y a d’intéressant dans cette version que tu as faite de l'acteur, c'est qu'en général, tu géométrises beaucoup, avec au possible des angles marqués. Ici, tu es dans la courbe; le visage est aussi rude que souple…
ton traitement des volumes est comme toujours impeccable, mais ça c'est parce que tu domptes la lumière avec ton stylo.
Bravo Thierry 8

theb a dit…

AAARg.... je suis touché, par un type à la précision d'un tireur d'élite et qui jamais n'oublie de joindre l'émotion à une technique de maître accompli.

Achde a dit…

Nous avons fait les ébauches (à la gouache pour ma part), vous avez réalisé l'aboutissement graphique.
La perfection au bout du crayon !
Chapeau bas une fois de plus (avec ou sans Harmonica !)

Thierry a dit…

FreZ > L'angulosité est effectivement moins présente. Va savoir pourquoi, la ressemblance m'échappait à chaque fois que je tentais de la souligner...
À propos d'étape gastronomique, j'en parlais il y a peu : je goûterais bien une bonne fonda savoyurde.

Sting > Merci l'ami.

Bonhomme > Merci. C'est très gentil à vous d'être venu de si loin pour me le dire.
- Les hommes ont peur plus facilement lorsqu'ils vont mourir ».

Thierry a dit…

Guillaume > Il y a moins de géométrisation, c'est vrai. Comme je l'écrivais précédemment à FreZ, je ne suis pas parvenu à découper le visage comme je le souhaitais. Cela dit, ce n'est encore qu'une étude.

Theb > Tu es trop gentil, mon ami.

Achdé > L'aboutissement ? ' connais pas... Là aussi, c'est une ébauche, car il me paraît possible de creuser encore ce filon.