vendredi 4 mai 2018

Clark Gable

Clark Gable

Une tête à Clark.
Un poil plus d’exubérance n'aurait pourtant pas été de trop, histoire de montrer que, sous ses airs de séducteur accompli, il aimait la rigolade et qu'à l'occasion d'un numéro de travestissement il pétula, Clark.

Clark Gable - Étude numérique
Clark Gable - Digital study

2 commentaires:

galien a dit…

Tiens je l'ai découvert dans Les Désaxés, passé y a pas longtemps sur Arte.
Quel film épatant. Quel film crépusculaire...

FreZ a dit…

C'est downtown qu'on avait le plus de chance de le croiser...
(Depuis le temps que durent ces études numériques, tu es au moins docteur)