samedi 11 juillet 2009

George Sand

George SandTandis que je m'étais très attaché à la dame durant ces quelques heures de dessin, Lucifer est venu me chuchoter à l'oreille "C'est l'amarre au diable que tu cherches !" d'un ton moqueur. Je me suis alors aperçu que le cornu, puisque c'était lui, se cachait bien dans les détails comme on le prétend. Sur la photo pourtant (merci Nadar !), la dame a de l'allure dans sa robe au drapé compliqué, la tête coiffée d'une étonnante choucroute reptilienne.
Oui mais voilà, trève de balivernes, il est déjà l'heure et Marcel m'attend...

George Sand - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
George Sand - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

17 commentaires:

Sebastián Pérez a dit…

genial,simplemente geniales tus trabajos.

Denis a dit…

Superbe, j'aime beaucoup la pose et la déformation du visage.
Le traitement graphique des ombres et lumières est toujours aussi subtil, on sent bien le côté "vieille photo"...

Saturnas a dit…

Ca faisait un bail que je ne l'avais pas vu, elle me rappelle beaucoup Alice Sapritch !

Chantal a dit…

Très beau,j'ai hâte de voir ton Marcel et de le comparer à celui de Maëster!!
PS:As-tu eu mon message concernant Hugo?

Charles DA COSTA a dit…

Chapeau bas!!!
Toute mon admiration !!!

FreZ a dit…

:)
Alors que dans le sable écrivait Lamarck "Au diable les détails", les cornes ainsi implantées laissaient pourtant entrevoir un destin sentimental funeste...

(j'apprécie ici les mots autant que le dessin)

Stéphanie a dit…

Oh, pauvre Georges… c’est vrai que dans ta caricature on perd un peu le regard mélancolique de la photo originale ;^)
Vivement Marcel !

Simon a dit…

J'adore! Finesse du trait, beauté de la lumière, un travail admirable vraiment.

theb a dit…

Ton travail est plein de vie. Extraordinaire!

Thierry a dit…

Sebastián > ¡Muchas gracias, Sebastián! Me gusta mucho tu trabajo también y tomaré un poco más de tiempo para visitar tu blog lo antes que posible.

Denis > Le plus gros du travail a tout de même été fait, en son temps, par Nadar. Quand je vois la qualité de ses portraits et le matériel rudimentaire dont il disposait (si on le compare aux technologies de prises de vues actuelles), on ne peut être qu'admiratif. Même s'il m'a fallu adapter, mon rôle ne s'est finalement limité qu'à reproduire.

Saturnas > En mieux, tout de même (du moins j'espère !). Il y a une douceur dans le visage de George Sand âgée qui n'apparaît pas au premier coup d'oeil dans celui de celle à laquelle tu la compares.

Chantal > Marcel a perdu beaucoup de temps, on le sait. Il termine sa madeleine et ne saurait tarder désormais. J'ai pensé écrire "Maëster m'a tuer" avec mon propre sang sur l'écran quand j'ai découvert sa version de Proust : c'est qu'il dégaine bien plus vite que moi, vise beaucoup plus juste aussi, et fait mouche à chaque fois !

Charles > Merci l'ami ! C'est absolument réciproque !

FreZ > Parler de sable à propos de George me plaît bien aussi ! ;) J'apprécie également tes mots et tes dessins !

Stéphanie > Héhé ! George n'était tout de même pas moustachue au point de lui ajouter une queue (de prénom) en "S". ;)

Simon > Merci. J'aime bien ce que tu fais aussi, et vais d'ailleurs y retourner au plus vite.

Theb > Merci beaucoup ! Il me tarde de découvrir ta prochaine création.

Stéphanie a dit…

Oups, trop habituée à écrire le prénom de mon grand-père :)

Francky a dit…

George sans "S",... Superbe !! avec un "S" majuscule.

Grand a dit…

Extraordinaire!!!
Le travail de texture est sublime, l'exagération facial est excellente... Je suis sur le cul(te).
J'adore.

Thierry a dit…

Stéphanie > Pas grave ! ;)

Francky, Grand > Merci !

Lunaba a dit…

La douceur reste, comme lui murmurait son amant à l'oreille * Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse* (Musset)

Thierry a dit…

Lunaba > Quel bonheur que ce commentaire !

Dominic Philibert a dit…

Complètement hallucinant et malade les lignes sur le chandail!!!!!!
Bravo!!!