samedi 4 décembre 2010

Gérard Philipe

Gérard PhilipeIl était là, beau, têtu, diable d'homme à l'irrésistible sourire.

Gérard Philipe - Stylo bille sur papier
Gérard Philipe - Ballpoint pen on paper


Voir aussi les sublimes versions du génial Maëster (ICI et ).

13 commentaires:

Maëster a dit…

Parfois, devant un dessin qui flatte l'oeil mais à la construction imprécise (mais jamais chez toi), mon regard d'enfant fend, là, tu l'hypnotises une fois de plus.

C'est comme un défi que tu lances à mon croquis imparfait, et il faut que je m'acharne, creuse, de par mes crayons obstinés, atteigne la profondeur que je me suis fixée (car je reste lucide).

Il faut donc que je me remette au travail et, dans mon labo d'études y ablue mon ébauche esquissée de toutes scories pour atteindre à la pureté de ton portrait.

Merci de cet aiguillon.

BODARD a dit…

Comme je l'écrivais à Maëster hier : Moi qui pensais que les bellâtres (de cheminées) étaient incaricaturables, vous m’apportez ici un démenti cinglant (sans me vanter). Bravo et merci pour la leçon. Deux leçons (deux claques) en moins de 24 heures, donc.

Grand a dit…

Splendide!! Quelle pureté!
Le talent ne s'invente pas, encore bravo Thierry!!

FreZ a dit…

Une beauté d'ange, un talent monstrueux, le Gégé. Quel bel hommage tu lui rends là ! Ton dessin laisse sans voix, comme l'original pouvait le faire.

Achde a dit…

je répète ce que j'ai dit à Maester tout à l'heure: "z'êtes énervant tous les deux !"

charlieM a dit…

Tu me fais-la un grand cadeau, portrait subtil d'un grand acteur. D'autant plus touche que la plupart du temps, on le montre tres romantico-sombre, alors que c'etait un grand rieur aussi. Tu as si bien saisi son regard d'enfant espiegle.
Ca me va droit au coeur.:)

Denis a dit…

J'arrive avec un peu de retard et je constate que tu as été très productif ces derniers jours.
Cette caricature est superbe, je trouve que ce traité "semi-finalisé" donne un côté très vivant au personnage. J'aime bien voir la nervosité du trait et ces hachures qui donnent beaucoup de caractère au dessin.
De plus, ce côté "enlevé" n'empêche pas la précision dans le traité des cheveux ni dans son expression.

marilo a dit…

PFFF! Encore un mec qui dessine plus vite que son ombre...alors que moi, je mets des heures pour obtenir un rendu satisfaisant...C'est vrai que ça fini par être énervant!
Merci pour ton commentaire sur mon Brassens; venant de toi, c'est un NENORMMME compliment et encouragement.
A +, et toujours avec plaisir et curiosité.

galien a dit…

Dieu ! Quel sourire et quel regard charmeurs !
Et surtout comme le trait épuré et fin semble simple et pourtant, quel travail pour en arriver là !

Bravo, votre travail est toujours bouleversant de beauté.

Francky a dit…

Une fois de plus je reste bouche bêêêê devant la qualité de ton travail et comme je le disais à Maester, ces "combats" (le mot est mal choisis) entre vos deux regards affutés sur un même thème est un pur régal. Encore, encore...

Guillaume Néel a dit…

Regard tendre et captivant, un visage doux et pourtant avec des angles d'attaque très rompus.
C'est vraiment très bon.
On en redemande.

AMBre a dit…

Après tous ces commentaires enflammés que je rejoins évidemment, je te laisse respectueusement en me demandant déjà qui sera le prochain ou la prochaine.

Thierry a dit…

Je réponds fort tard à vos commentaires et vous prie de bien vouloir m'en excuser.

Maëster > Mes yeux ripent (ouaah !) sur ton commentaire tant il brille, comme sur un beau parquet ciré. Certes, j'eus lu "hais tout, laquais des songes" que je ne t'aurais pas cru, mais, outre que tes propos dithyrambiques font que le dit a beau corps sous ta faconde, ta réaction me touche beaucoup.
Toutefois, il ne faut y voir aucun aiguillon de ma part, mais juste la grande délicatesse que Gérard Philipe ait eu envers nous en naissant le même jour pour toi et pour moi.
Ne t'en Ophülsque pas, mais ton dessin est le meilleur à la ronde.

Bodard > Maëster et moi ne nous étions pas concertés, mais il se trouve que j'avais cette version de Gérard Philipe sur le feu depuis plusieurs mois déjà, et que son anniversaire était l'occasion de le servir. René Fallet, également né un 4 décembre, sera pour plus tard...

Grand > Tu as raison, ça ne s'invente pas mais ça se travaille. J'ai conscience que ce n'est encore qu'un talent d'Achille manquant de robustesse, mais j'essaie d'éviter le succès damné.

FreZ > Un nouveau croquis, réalisé après que tu aies posté ton commentaire, me laisse penser que cette caricature pourrait être meilleure. J'y reviendrai probablement.

Achdé > C'est de la faute à Maëster ! C'est lui qui tape le plus fort, m'sieur.

CharlieM > Gérard Philipe a laissé le souvenir d'un visage à la fois rieur et mélancolique dans lequel, tel un miroir, chacun peut y voir le reflet idéalisé de l'émotion et de l'instant qui lui conviennent. Ce n'est sans doute pas pour rien qu'il est devenu un mythe.

Denis > L'intérêt de dessiner ainsi est que je pourrais produire beaucoup plus vite. En fait, c'est le manque de temps qui me contraint d'utiliser mes croquis sur lesquels j'applique une trame plus large. C'est aussi une piste qui se dégage petit à petit et que je prends plaisir à explorer.

Marilo > Dessiner plus vite que mon ombre n'est vraiment qu'une impression. Beaucoup de dessins présentés dernièrement étaient prêts (ou presque prêts) depuis quelques temps déjà. S'il avait fallu en faire des versions aussi abouties que certains autres dessins, il est fort probable qu'on les attendrait encore.

Galien > À mon avis, il serait diffcile d'être moins épuré s'agissant d'un visage aussi lisse et aux traits aussi fins que celui de Gérard Philipe. En l'occurence, c'est bien le modèle lui-même qui impose ce traitement là, voire cette forme de respect.

Francky > Comme je l'ai écrit à Christophe Bodard (voir plus haut), ce dessin était prêt depuis quelques temps. Mais il ne s'agit ni d'un duel avec Maëster, (je préfère plutôt croiser nos regards que le fer, ce qui est tout de même beaucoup plus intéressant... et plus sûr), ni même d'un défi car nous ne nous concertons pas au préalable. Le hasard de la date anniversaire de Gérard Philipe a simplement bien fait les choses.

Guillaume > Peut mieux faire est généralement l'appréciation que je me laisse quand ce n'est pas trop mauvais. Le regard, en particulier, pourrait être amélioré.

AMBre > En parlant de prochaine, il faudra que je m'y mette sérieusement. Ce blogue ne respecte pas aussi bien la parité homme/femme que je l'espérais, ce qui me désole. D'ailleurs, il ne respecte pas non plus d'autres parités qu'on pourrait établir, ce qui me navre.