dimanche 31 juillet 2011

Jean Jaurès

Jean Jaurès
- Un café et deux croissants comme d'habitude, m'sieur Jaurès ?

Jean Jaurès - Stylo-bille sur papier
Jean-Jaurès - Ballpoint pen on paper

9 commentaires:

BODARD a dit…

J'aime beaucoup ta vision de ce brave Jean assassiné par un Villain. Jaurès aimé en dire plus sur ton dessin, ses yeux pleins d'Humanité par exemple, mais je reste sans voix devant cet orateur exemplaire.

galien a dit…

Voilà un dessin qui rend hommage à cet homme lein d'humanité, comme le souligne Bodard.
Savoir Sarkozy s'en servait comme référence pendant les dernières présidentielles, était un sale coup bas. Mais pas de quoi se pavaner à gauche : si le pauvre Jean voyait le visage actuel du socialisme, nul doute qu'il en pleurerait...

Aaron Wilkin a dit…

Awesome shapes here!!!

FreZ a dit…

Le côté massif du personnage est impressionnant.
Faut-il être vilain pour tuer cet homme, si humain ? (oui, ce sont les mêmes jeux de mots que ceux de Bodard, mais il n'avait qu'à pas me les piquer... C'est du plagiat par anticipation de sa part :D )

Guillaume Néel a dit…

Vif et massif.
Les angles de tes coups de crayons assoient parfaitement les volumes.
Découvrir tes travaux et tes recherches fait toujours parti des grands moment de ma semaine.

Ma Semaine En Image a dit…

Il respire la force et la conviction et un réel humanisme dans le regard notamment.

Grand a dit…

Et vlan, encore une baffe visuelle! (d'ailleurs, si Jaurès su, Jaurès pas venu)
Quelle puissance des traits dans ce crobard, c'est carrément bon!!

locuriatoons a dit…

tenes un estilo muy particular,me encanta, todo lo que haces.buenisimo.

Thierry a dit…

Bodard > Je savoure la brochette de références glissées dans ton commentaire, cher Christophe.

Galien > On pourrait débattre au sujet de la récupération politique en général, que j'exècre, et de l'héritage de Jaurès en particulier. Mais, au delà de l'homme engagé auprès des mineurs de Carmaux ou des dreyfusards, ce qui n'était déjà pas rien à cette époque-là, c'est le penseur et le pacifiste qui m'intéressent chez lui.

Aaron > Thanks, Aaron.

FreZ > Des photos montrent que Jaurès n'était pourtant pas très grand, et pas très large d'épaules non plus. Néanmoins, comme tu l'as écrit, il était massif, même si sa copulence était sans doute moins impressionnante que son charisme.

Guillaume > Merci, cher Guillaume.

Ma Semaine En Image > C'est, en effet, ce que j'ai essayé de restituer. Merci de l'avoir souligné.

Grand > Merci, l'ami.

Locuriatoons > ¡Muchas gracias, talentoso visitante!