lundi 21 novembre 2011

Gene Tierney

Gene TierneyLaura... l'aura pas ?

Gene Tierney - Crayon et stylo-bille sur papier, couleurs numériques
Gene Tierney - Pencil and ballpoint pen on paper, digital colors

7 commentaires:

cali rezo a dit…

une des plus belles femmes du monde (selon moi) !
quelle douceur dans le regard...

Guillaume Néel a dit…

Sous ta main, elles ont l'air toujours si vivantes.

L'ombre des cils sur la joue droite, n'est qu'un détail de plus qui fait la différence et qui devient presque nécessaire.

Bravo Thierry de me fournir et le plaisir et la Gene…

Tony Lewis a dit…

Beautiful ,Thierry .What tantalising eyes ,another beauty from yesteryear .

francky a dit…

Quel regard !

galien a dit…

Elle est sympa cette petite note de couleur, elle un autre ton à tout le reste.
Quel visage splendide !

maesterbd a dit…

Tu me ravis doublement, d'abord par l'extrême sensibilité de ton (tes) dessin(s), mais aussi me ravis-tu une cible émouvante sur laquelle j'essaie de me pencher depuis un moment, et qui m'échappe malgré tous mes efforts... Comme quoi parfois, l'effort, bon de là, nuit. Mais il est vrai qu'on est en novembre et que l'hiver tout est vain...

Bref, tu as parfaitement restitué l'aura magnétique de ses yeux et sa classe naturelle.

Thierry a dit…

Cali > Ah, oui alors, c'était une pure beauté ! D'ailleurs, je me rends compte que j'ai sans doute présumé de mes forces en tentant de l'atteindre. Ou alors, étais-je trop pressé ?

Guillaume > Avec le recul, ces détails tendent malheureusement à faire oublier que la qualité première d'une caricature doit être la ressemblance.

Tony > Thanks a lot for your kindness.

Francky > C'est à peu près tout ce qui tient la route dans ce dessin.

Galien > Elle avait des yeux dans lesquels le ciel bleu à tendres, saines et revigorantes émotions se reflète.

Maëster > Avec le temps, va, tout s'en va, à commencer par la ressemblance. Il me semble que le visage n'est pas assez vertical, et que le menton devrait être plus marqué. Entreprendre le dessin d'un tel visage lisse et régulier, sans les rides ou défaire sa jolie structure, est laborieux. Bref, il n'est peut-être pas encore à ma portée. En matière de dessin, Gene Tierney est bien la fille dure à asseoir, voire coucher sur le papier. Ta bienveillance me touche, mais j'attends néanmoins ta version avec impatience.