samedi 17 octobre 2009

Têtes en l'air (n°1)

Têtes en l'air (n°1)Après avoir vidé tous les tiroirs, et inspecté les fonds de poches pour tenter d'en trouver un peu, il faut se rendre à l'évidence que le temps vient à manquer. Même si la denrée est précieuse, c'est récurrent mais pas grave pour autant.
En attendant le prochain épisode de Zorro, le retour des gens de lettres et quelques autres bricoles, voici donc une page de croquis retrouvée à l'occasion.

Stylo bille sur papier
Ballpoint pen on paper

14 commentaires:

Stéphanie a dit…

Je t’en offrirais bien un peu histoire de ne pas trop attendre les prochaines caricatures mais je n’en ai que trop peu également… peut-être que Gabbel pourrait en sacrifier un peu sur ses 16h de sommeil ?
Faut-il reconnaître un certain O. en bas à droite ? :)

Saturnas a dit…

Quelles bonnes bouilles ! Même le chien donne envie de se faire adopter. Mais qui sont tes modèles ? Des gens dans la rue, à la télé ?

Jeanpierre a dit…

Vos trombines sont toujours aussi excellentes M.Achdé... euh; M.Coquelet!
Vos caricatures sont magnifiques, c'est un réel plaisir pour les yeux! Merci de nous les faire partager.

BODARD a dit…

Il y a des fonds de tiroir qui plaisir nous font, et dans le fond, tel un syphon, nous éclaboussent d'un bonheur sans fond. Continuez, M'sieur Coquelet, à fond.

Guillaume a dit…

Quel sens de la déformation !
On sent que c'est naturel quand ça prend comme ça sur un bout de carnet.

Francky a dit…

Belle trouvaille, j'adore ! Cherchez bien au fond des fonds il y surement encore des choses pour nous faire pétiller les mirettes.
Pour un fox adulte c'est 150g de croquettes/jour ;-))

Maëster a dit…

Les produits du tiroir d'appellation contrôlée ont une saveur inégalable. On en redemande...

(Le temps ne fait que passer, il est toujours pressé)

Chantal a dit…

O temps suspends ton vol.....!!!!
Mais les heures te furent propices pour tant de visages croqués avec talent,nous attendrons donc ainsi patiemment l'épisode III de Zorro!!!

larkeo a dit…

La moustache et la raie sur le côté vues de dos : bluffant ! On imagine l'expression du visage...
Le chien est parfait aussi avec son air de Rantanplan

Thierry a dit…

Stéphanie > Bien vu !, c'est Oscar. Mais, j'ai fait une erreur : les pattes de lévrier afghan ne lui vont pas du tout. Il faudra que je demande au vétérinaire de les lui enlever pour remettre les modèles d'origine.

Saturnas > Ce chien, qu'on peut aussi voir , est le mien. On le reconnaît parce qu'il aime toujours se trouver au milieu des gens.
Ces quelques personnages ont été dessinés sans modèles : ils sont apparus sur la feuille de manière automatique, sans idée préalable ni fil conducteur. Mais je me garderai bien de toute psychanalyse de bazar pour en expliquer la raison.

Jeanpierre > Votre indulgence me touche beaucoup, mais vous égare quelque peu : Achdé est rangé sur une étagère située bien plus haut que moi dans mon estime ! Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, en quelque sorte.

Bodard > A fond ? certes, j'aimerais bien, mais c'est plus un problème de chronomètre que d'accélérateur.

Francky > Héhé ! Au départ, il ne s'agissait pas d'un fox. C'en est devenu un petit à petit, celui qui partage mes balades en l'occurence, mais pour la tête seulement. En regardant bien les pattes avant, tu remarqueras sans doute un repentir indiquant quelle aurait dû être leur longueur si j'avais eu l'occasion de pousser un peu ce dessin.

Maëster > Passer en pressant le pas me fait penser au lapin blanc d'Alice au Pays des Merveilles. La désagréable sensation de lui ressembler me parcourt souvent l'échine. Bien entendu, il est inutile d'en faire un sang d'encre. D'encre d'échine, naturellement. Se peut-il pourtant qu'un lapin coure plusieurs lièvres à la fois ?

Chantal > C'est la saison de la chasse en ce moment : il vaudrait mieux, en effet, que le temps réfrène son penchant naturel pour les envols intempestifs, sans quoi nous risquerions d'y perdre quelques plumes. Si toutefois ce ne sont que des plumes...

Larkéo > Le procédé consistant à représenter des personnages de dos est facile, j'en conviens, mais il y a toujours quelque chose d'excitant à imaginer ce qu'on ne voit pas en glissant, ça et là, quelques indices apéritifs.
Oscar en Rantanplan ? Tiens, tiens, maintenant que tu le dis...

Denis a dit…

C'est superbe ! Ces têtes sont vraiment originales, chaque personnage est bien typé.
Tu pourrais en faire les personnages d'une bande dessinée si le temps ne te manquait pas ;-)

Grand a dit…

Sacré bath brochette de tronches! Preuve est faite qu'il faut parfois toucher le fond (de tiroir) pour mieux sortir la tête, et là, pour notre plus grand bonheur, t'as pas lésiné sur le nombres de têtes, avec un museau en bonus... Jolie coup de papatte l'ami Thierry!

theb a dit…

Ce serait super une BD avec ce graphisme et une giclée d'aquarelle par dessus. Très bon :)

Thierry a dit…

Guillaume (que j'avais oublié précédemment) > Naturel est bien le terme qui convient. On est nombreux, semble-t-il, à dessiner comme on parle.

Denis, Theb > Le projet est bien à l'étude (mais au stade de la réflexion seulement).

Grand > Achdé a très bien décrit cela dans son blog lorsqu'il parle de faire des croquis comme on fait ses gammes. J'en fais beaucoup, certes, mais sur cent croquis j'en compte une dizaine à peu près exploitable, dont un seul me semble très bien. Cent fois sur le métier il faut donc remettre son ouvrage. Du coup, il est normal que ça finisse par faire beaucoup de tronches tout ça.